Les cahiers de Serge Bonnery

Claude Simon

Derniers textes publiés :

  • Lagrasse # 2, dans Claude Simon, le 26 novembre 2013 Que faire ? Ou plutôt comment faire ? Devant un magma de notes (la moitié d’un carnet acheté en son temps à la Legatoria Tagliapietra de Venise, boutique d’apparence artisanale (l’estampille de forme ovale imprimée sur la troisième de couverture mentionne lavorazione artigianale) située dans Castello, au 3371/A exactement), comment reconstituer trois journées d’un banquet d’automne (...)
  • Les Géorgiques # 17, dans Claude Simon, le 24 novembre 2013 Un secret de famille Les Géorgiques se termine, page 404 et suivantes, par la révélation d'un terrible secret de famille. Tout se passe comme si, dès les premières feuilles du roman, Claude Simon avait préparé le lecteur à cet aveu. Souvenons-nous : nous avons chevauché en 1940 aux côtés du narrateur pris dans l'étau de l'invasion allemande qui provoqua la débandade du régiment de (...)
  • Lagrasse # 1, dans Claude Simon, le 9 novembre 2013 Une communauté autour de Claude Simon A partir d'aujourd'hui samedi 9 novembre et jusqu'à lundi 11 novembre, se tient à la Maison du Banquet de Lagrasse, le Banquet du livre d'automne consacré à l'oeuvre romanesque de Claude Simon. Présentation du programme avec trois des invités aux rencontres. Les romans de Claude Simon font lien en cela qu’ils agrègent autour d’eux une (...)
  • Les Géorgiques # 16, dans Claude Simon, le 4 novembre 2013 Visage(s) de LSM Il a cinquante ans. Il est général en chef de l'artillerie de l'armée d'Italie. Il réside à Milan. Il porte une tunique au col et au plastron bordé de dorures. Ainsi débutent Les Géorgiques. Par l'évocation de LSM, l'un des personnages centraux du récit, celui autour duquel s'articule l'ensemble du roman. Non que les autres personnages - le narrateur cavalier (...)
  • Céret # 5, dans Claude Simon, le 28 octobre 2013 Itinéraire d'un paquet de gauloises (le fait littéraire chez Claude Simon) Dans l’entretien filmé à Salses par le réalisateur allemand Peter Brugger, Claude Simon parle du fait littéraire. Il explique en quoi, à ses yeux, consiste le fait littéraire. Nous avons souvent dit, ici, l’importance du verbe faire dans le lexique de Claude Simon pour définir l’acte d’écrire. Ecrire, c’est (...)
  • Céret # 4, dans Claude Simon, le 23 octobre 2013 Conversation sur le mur Mur à Salses - Photo Serge Bonnery avec des mots de Sarah Anaïs Crevier Goulet, Léonard de Vinci, Jean Dubuffet, Antoni Tàpies et Claude Simon. « Si tu regardes des murs barbouillés de taches ou faits de pierres d’espèces différentes et qu’il te faille imaginer quelque scène, tu y verras des paysages variés, des montagnes, fleuves, rochers, arbres, plaines, (...)
  • Céret # 3, dans Claude Simon, le 21 octobre 2013 Visage(s) de Novelli avec des mots de Mireille Calle-Grüber et de Claude Simon Des peintres évoqués dans les deux feuilletons Céret précédents (Céret # 1 et Céret # 2), Picasso, Miro et Nicolas Poussin pour le visage d'Orion, Gastone Novelli se détache par l'histoire particulière que le lie à Claude Simon, une histoire ancrée dans l'Histoire du XXe siècle : les deux hommes ont (...)
  • Céret # 2, dans Claude Simon, le 17 octobre 2013 Céret, Orion étincelant avec des mots de Mireille Calle-Grüber, Alain Freixe et Claude Simon Le lapin Picasso dont nous parlions dans le feuilleton précédent, donne à Claude Simon une méthode d'écriture. Celle qui consistera à commencer le travail à partir des objets qui l'entourent. "Dans le vaste rez-de-chaussée de la Californie (exotisme tapageur de ce nom même, évocateur de (...)
  • Céret # 1, dans Claude Simon, le 16 octobre 2013 Samedi 12 octobre, le centre Joë Bousquet a organisé en partenariat avec le musée d'art moderne de Céret une journée de rencontres sur le thème Claude Simon et les peintres, dans le cadre du centenaire de la naissance de l'écrivain. Dans l'auditorium du musée, étaient réunis Mireille Calle-Grüber, Eberhard Grüber, Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Brigitte Ferrato Combe et Alain Freixe pour (...)
  • Cent ans... , dans Claude Simon, le 10 octobre 2013 Venir au monde (10 octobre 1913 - 10 octobre 2013) On ne vient pas de nulle part. On n’est pas l’enfant de personne. Claude Eugène Henri Simon est né le 10 octobre 1913 à Tananarive où, le 25 avril 1912, le capitaine Louis Simon, son père, a pris ses quartiers au deuxième régiment de tiarilleurs malgaches. Antoine Louis Eugène Simon était né le 27 juillet 1874 aux Planches, hameau (...)

|