Les cahiers de Serge Bonnery

Claude Simon

Derniers textes publiés :

  • Crinière au vent, dans Claude Simon, le 21 décembre 2015 En février et mars 1958, paraissait en deux livraisons dans la revue Les Lettres Nouvelles de Maurice Nadeau, un texte de Claude Simon intitulé Le Cheval. Il raconte l’itinéraire d’un cavalier rescapé de la bataille des Flandres qui, au printemps de 1940, vit l’armée française écrasée par la Wehrmacht. La réédition de ce récit est « un acte juste et nécessaire », écrit dans sa (...)
  • Note sur l’Acacia, dans Claude Simon, le 5 mars 2015 [Note extraite de la conclusion de la conférence Les Poètes dans la Guerre donnée le 3 mars 2015 à 'Université du Temps Libre de Perpignan]. Cent ans après, on parle encore de la Première Guerre mondiale. Cent ans après, elle hante nos esprits. Cent ans après, on se souvient. Pas un foyer qui n’ait été, de près ou de loin, touché par le conflit. Il suffit de se promener dans nos (...)
  • Claude Simon d’heureuse rencontre, dans Claude Simon, le 26 février 2015 Enseignantes à l'Université de Perpignan Via Domitié, lectrices et passionnées de Claude Simon, Anne-Lise Blanc et Françoise Mignon avaient organisé, en 2013 à Perpignan, un colloque pour le centenaire de la naissance de l'écrivain. Un livre paraît aujourd'hui, riche de multiples approches. Plus que des actes de colloque, une véritable rencontre avec l'écriture du romancier. (...)
  • Claude Simon, les vies de l’archive, dans Claude Simon, le 29 décembre 2014

    Entretien avec Mireille Calle-Grüber sur les actes du colloque du centenaire

    Du 27 février au 1er mars 2013, s'est tenu dans les locaux de la Sorbonne et de l'Ecole Normale Supérieure à Paris un colloque ouvrant le centenaire de la naissance de Claude Simon et se proposant de faire un large tour d'horizon des recherches universitaires actuelles sur l'ensemble de son œuvre. Ce colloque du centenaire, intitulé Les Vies de l'Archive, était placé sous la (...)
  • Maria Moutot dans l’œil de Claude Simon, dans Claude Simon, le 8 avril 2014

    Une exposition photographique sur les lieux du Tramway

    Du 9 au 20 avril, la photographe Maria Moutot présente son travail de repérages photographiques sur Le Tramway, dernier roman de Claude Simon, au Centro Espagnol de Perpignan. Présentation. Maria Moutot au Centro Espagnol de Perpignan - Photo Michel Clementz Maria Moutot travaille pour le cinéma. Son métier consiste à repérer des lieux susceptibles d’accueillir des tournages de (...)
  • Le Tramway, poème méditerranéen, dans Claude Simon, le 25 mars 2014 Maria Moutot dans l’espace du roman Ce texte a été écrit dans le prolongement du projet « Le chemin du Tramway en repérages » de la photographe Maria Moutot présenté au Centro Espagnol de Perpignan du 9 au 25 avril 2014. Quand un roman est aussi ouvert - accueillant à son lecteur - que ceux de Claude Simon, on peut y entrer par portes et fenêtres, au gré du temps et de l’humeur (...)
  • Carcassonne # 3, dans Claude Simon, le 31 janvier 2014 Suite pour Claude Simon I - Une écriture archipélagique (avec des mots de Claude Simon et d’Eberhard Grüber) 1. comme des accrocs d’abord, par places, comme si au-dessous du tissu des prés de bois de champs parallèles s’étendait un autre ciel, symétrique à celui où vole l’avion, plus foncé toutefois, d’un bleu légérement violacé... [2] Comment se hisser, prendre de la hauteur pour (...)
  • Carcassonne # 2, dans Claude Simon, le 2 janvier 2014 Images d'une exposition Un parcours dans l'exposition "Claude Simon Photographies, Ecriture et Image" présentée à la Maison Joë Bousquet de Carcassonne par le centre Joë Bousquet et son temps jusqu'au 8 mars 2014. Il s'enfonce au petit trot dans le bois. Sans presque qu'il ait à la guider sa monture se faufile entre les troncs noirs des arbres. De temps en temps il est (...)
  • Carcassonne # 1, dans Claude Simon, le 10 décembre 2013

    Écrire comme peindre

    Ecrire comme peindre Ecrire comme peindre. Se saisir des mots comme pâte, couleur, matière. A pleines mains. La malaxer (la matière), la façonner. Lui donner forme. Ecrire et, ce faisant, tâchant, voir jaillir d’entre ses doigts, comme sortis de terre, un arbre, un épi de blé, une montagne, un livre puissant, massif, brandi comme une épée, un étendard, un livre pour l’humanité (...)
  • Lagrasse # 3, dans Claude Simon, le 27 novembre 2013

    La conversation secrète (y revenir, encore)

    La conversation secrète (y revenir, encore) Y revenir, jusqu’à épuisement des notes, même les illisibles posées, de nuit, dans la pénombre, tandis que sur l’écran défilent les images de Tryptique avec Claude Simon [8], le pull over rouge et les Ray Ban de Jean Ricardou annônant entre ses dents une brève analyse du roman simonien (il faudra retranscrire le texte, me dis-je, mais quand (...)

|