Les cahiers de Serge Bonnery

Histoires

Derniers textes publiés :

  • Histoire de Marie Metche, dans Histoires, le 20 juillet 2015 I -à Laurent Rouquette Contrairement à ses sœurs mariées jeunes et parties aussitôt vers la ville, Marie Metche a toujours vécu au hameau. Elle s’occupait du père. Depuis qu’il était veuf, il avait perdu le goût du champ et de la chasse. Elle tenait la maison du mieux qu’elle pouvait. Les cordons de leur maigre bourse s’usaient un peu plus chaque jour. Marie vaquait d’un soleil à (...)
  • Histoire de Joseph Baude, dans Histoires, le 14 avril 2015 I - Lorsque Joseph Baude ferma les yeux, toute la nature se tut. Les sapins courbèrent leurs branches, les escargots rentrèrent dans leur coquille et les grillons cessèrent leur chant. Les âmes, aussi, avaient volé en éclats vers d’autres cieux. Au hameau, Joseph, c’était un peu le bon dieu. Toutes les jeunes filles se le disputaient au berceau. Elles le promenaient dans les (...)
  • L’attente, dans Histoires, le 15 avril 2014 les lignes du paysage comme les lignes de la main Quand viendra-t-il, personne ne sait, sinon qu'il a promis de passer les embrasser, cela ne durera qu’un instant, il n'aura pas le temps (vous savez bien je suis pressé) de déjeuner pourtant elle lui aurait cuisiné comme autrefois amoureusement un Ça ne fait rien, n'insiste pas, puisqu'il te dit qu'il ne pourra En plus je ne (...)
  • Une fugue, dans Histoires, le 5 avril 2014 "Ma substance n'est rien devant vous, et tout l'être qui se mesure n'est rien, parce que ce qui se mesure a son terme, et lorsqu'on est venu à ce terme, un dernier point détruit tout, comme si jamais il n'avait été". Bossuet Ma sœur n'a jamais connu la tranquillité. Je dis ma sœur parce que nous avons grandi ensemble mais en vérité, il n'en est rien. Elle n'a jamais été ma (...)
  • La disparition, dans Histoires, le 4 avril 2014 Immobile sous le porche, elle s’abritait de la pluie, une valise à ses pieds. Au téléphone, il l’avait priée de remonter dans la chambre, de s’enfermer et de n’ouvrir à personne en l’attendant. Il finirait bien par arriver mais quand ? Avec ces embouteillages, il ne savait pas. Il avait déjà fait demi tour. Les gens couraient dans les rues mais ce n’était pas à cause de la pluie (...)
  • Le rêve d’Ophélia (d’après Rimbaud), dans Histoires, le 30 mars 2014 Ophelia, de John Everett Millais (1851-1852) Ophélie avait la peau blanche. Depuis que la guerre avait éclaté, elle errait seule, chaque soir, au bord du fleuve, rêveuse, son regard posé sur les nénuphars attendant d'elle un signe pour onduler, comme un froissement d'aile dans le ciel retombé. Cette promenade berçait son attente. Enfermée dans le château aux murailles épaisses (...)
  • Arminius (nouvelle esquisse) I - 1 à 3, dans Histoires, le 3 mars 2014 I - 1 Reprenons depuis (presque) le début. En l’an 15 après la naissance de Jésus-Christ, Germanicus, fils adoptif de son oncle Tibère, l’empereur qui, l’année d’avant, a succédé à Auguste, s’est, à la tête de ses légions, porté à la frontière du Rhin. La Legio Germanica avait été formée en son temps - soit en 48 avant la naissance de Jésus-Christ - par Jules César, le puissant Jules (...)
  • Suite pour Arminius # 8, dans Histoires, le 14 février 2014 Gravure représentant Arminius triomphateur des Romains Elle n’a pas accepté d’avoir été promise par son père au Romain Quintus Varus. Elle n’a pas admis d’avoir été considérée comme une monnaie d’échange, un gage, la preuve, le signe d’une bonne volonté. Elle s’est rebellée. Ils se sont opposés, face à face, Ségeste d’un côté, elle de l’autre. Il l’a montrée du doigt et menacée, la (...)
  • Suite pour Arminius # 7, dans Histoires, le 11 février 2014 Gravure représentant Arminius triomphateur des Romains Elle n’a pas de nom, « la fille de Ségeste » dont Tacite, dans ses Annales, nous révèle qu’elle est aussi « l’épouse d’Arminius ». Elle est « plus semblable par les sentiments à son mari qu’à son père, sans s’abaisser aux larmes, ne prononçant pas une parole suppliante ». Arminius : « gendre odieux d’un beau-père détesté », dit Tacite. (...)
  • Suite pour Arminius # 6, dans Histoires, le 9 février 2014 Gravure représentant Arminius triomphateur des Romains Arminius est de ces guerriers intrépides rompus aux techniques de guerre depuis leur plus jeune âge. Enfant, il avait appris le maniement des glaives sous l’autorité d’un père intransigeant. Cet enfant de la nuit avait vu s’obscurcir le ciel autour de lui, le privant de perspective. Aussi loin essayait-il de porter son (...)

|