Les cahiers de Serge Bonnery

Chroniques musicales

Derniers textes publiés :

  • Rodolphe Burger en ses microsillons, dans Chroniques musicales, le 23 juin

    Cinquième album d’un musicien rare.

    Le rock ressemble à ces routes qui traversent les Etats-Unis en d’infinies lignes droites. On les appelle là-bas des « highways ». Il y a la mythique 51, la 61 revisitée par Bob Dylan en 1965 à grands coups de pierres qui roulent. Ces vastes espaces sont des lieux où l’on croise la perle rare, l’amitié indéfectible mais où l’on fait aussi l’expérience de la solitude et de la longue (...)
  • Dans le feu éternel de Maurizio Pollini, dans Chroniques musicales, le 21 février

    Le pianiste a enregistré les derniers opus de Chopin.

    Le récital que Maurizio Pollini donnera le 28 avril prochain à la Philharmonie de Paris affiche complet depuis déjà longtemps. C’est la preuve qu’à 75 ans - il les a fêtés le 5 janvier - le pianiste milanais reste haut, très haut, dans la hiérarchie mondiale et qu’il fait toujours battre fort, très fort, le cœur des mélomanes. Parmi eux, on ne compte plus les inconditionnels du (...)
  • Le «  désir réel  » de faire entendre Chopin, dans Chroniques musicales, le 6 février

    David Fray propose un programme autour des Nocturnes.

    Chopin est, par excellence, le compositeur de l’intime. «  Un petit cercle d’auditeurs choisis chez lesquels il pouvait croire à un désir réel de l’entendre, pouvait seul le déterminer à s’approcher du piano  », écrivait à son sujet son ami Hector Berlioz. Efforçons-nous donc d’être parmi ces «  auditeurs choisis  » animés du «  réel désir  » d’entendre Chopin selon l’interprétation qu’en (...)
  • Les ivresses poétiques d’Anne Queffélec, dans Chroniques musicales, le 23 janvier

    Entrons dans la danse avec la pianiste.

    Des affinités rapprochent les compositeurs rassemblés par Anne Queffélec sur son nouvel album. Ils appartiennent - sauf un - à l’école française dans son large éventail qui va des années 1880 à 1930, autrement dit de la Belle Epoque aux Années Folles. Et les pièces que la pianiste a sélectionnées ont toute un rapport avec la danse, cette «  ivresse d’art  » selon le poète Stéphane (...)
  • Miraculeuse Yvonne Lefébure, dans Chroniques musicales, le 2 janvier

    Le label FY Solstice a rassemblé tous les enregistrements de la pianiste.

    Yvonne Lefébure fut l’élève d’Alfred Cortot et s’inscrit dans la lignée des grands interprètes-pédagogues de l’école française. Enseignant tour à tour à l’Ecole normale de musique fondée par Cortot puis au Conservatoire de Paris, elle a formé, entre autres pointures, Samson François, Michaël Lévinas et Dinu Lipatti. C’est dire. Il serait cependant injuste de cantonner cette artiste à son (...)
  • Séverac en pleine lumière, dans Chroniques musicales, le 15 décembre 2016

    Le pianiste François-Michel Rignol et la soprano Anne Rodier ont enregistré les œuvres vocales du compositeur.

    On n’en termine jamais avec une passion. Depuis son adolescence et un cahier de musique recopié à la main à partir des partitions de sa grand-mère, le pianiste perpignanais François-Michel Rignol explore l’œuvre du compositeur Déodat de Séverac. Anne Rodier et François-Michel Rignol au travail. Né en 1872 à Saint-Félix Lauragais, Séverac est mort en 1921 à Céret où il s’était installé (...)
  • Frères en poésie, dans Chroniques musicales, le 13 décembre 2016

    Le pianiste Adam Laloum interprète Schumann et Schubert.

    Schumann aimait Schubert. « Son âme, disait-il, écrit des notes comme d’autres écrivent des mots ». Voilà ce qui rapproche les deux musiciens : ils se sentent dans une proximité affective avec les poètes. Ils écrivent comme ils parlent, murmurent, hurlent de douleur ou de joie. Réunir Schubert et Schumann dans un même disque n’a donc rien d’incongru. Adam Laloum ne choisit pourtant (...)
  • Beethoven de chair et d’os, dans Chroniques musicales, le 27 novembre 2016

    Gautier Capuçon et Frank Braley signent une version héroïque des sonates pour violoncelle et piano.

    Ces deux-là sont « complices de longue date » et malgré leur jeune âge, ont déjà acquis une grande expérience des scènes internationales où ils ont joué à de nombreuses reprises les sonates pour violoncelle et piano de Beethoven. Pour Gautier Capuçon (violoncelle) et Frank Braley (piano) que les mélomanes roussillonnais ont eu le bonheur d’entendre plusieurs fois au festival Piano (...)
  • Etonnants musiciens ! , dans Chroniques musicales, le 6 novembre 2016

    Philippe Jarrousky et Alexandre Tharaud font leur rentrée chez Erato.

    Le contre-ténor Philippe Jaroussky et le pianiste Alexandre Tharaud ont des traits communs. Ils portent, sur leur propre répertoire, un regard neuf qui outrepasse, sans les juger, les lectures de leurs illustres aînés. Cette approche de l’art de l’interprétation n’est pas, de leur part, une posture. Ils aiment passionnément ce qu’ils font et s’efforcent d’étonner l’auditeur par (...)
  • "Un grand maître de la langue...", dans Chroniques musicales, le 4 novembre 2016

    Glenn Gould, musicien penseur, spirituel et... philosophe.

    [Glenn Gould, le musicien penseur - Bruno Monsaingeon invité des Nouveaux Chemins de la Connaissance sur France Culture, mercredi 2 novembre 2016] § (Souvenir personnel) - Un jour où je regardais Glenn Gould interpréter les Variations Goldberg de Bach (filmé par la caméra de Bruno Monsaingeon), j'ai compris que l'on pouvait tout dire au piano pourvu que l'on ait une idée claire (...)

|