Les cahiers de Serge Bonnery

Relire avec Jean-Claude Milner

Derniers textes publiés :

  • Recommencer et/ou relire la Révolution ? , dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 16 janvier

    Un face à face Milner-Badiou... à contre-courant.

    [Le 19 décembre 2016, l’émission Contre-courant animée par la journaliste Aude Lancelin et le philosophe Alain Badiou depuis La Commune d’Aubervilliers, recevait Jean-Claude Milner pour son livre Relire la Révolution paru aux éditions Verdier. Face aux thèses défendues par Jean-Claude Milner dans son ouvrage, et notamment sa critique radicale des révolutions russe et chinoise qui, (...)
  • Une expérience du réel, dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 10 janvier

    "Si l’on admet que la révolution française est une révolution, alors elle est la seule à l’être".

    Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 9] Les émissions publiques auxquelles Jean-Claude Milner a été invité après la sortie de son livre - je pense notamment à Répliques, sur France Culture, avec Alain Finkielkraut ou encore plus récemment A contre Courant avec Alain Badiou - en témoignent : le point de vue du philosophe sur la révolution (...)
  • Les droits de l’homme et du non-citoyen, dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 2 janvier

     « Les droits du citoyen ne sauraient contredire les droits de l’homme ».

    Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 8] Par-delà le bien et le mal Ce que révèle l’affaire du supplice de Damiens (cf. note précédente), c’est l’importance de la question du corps : a-t-on le droit d’infliger un tel supplice (en l’occurrence il s’agissait d’écartèlement) à un corps ? « Les droits de l’homme, note Jean-Claude Milner, sont le nom (...)
  • Homme, citoyen et non-citoyen, dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 31 décembre 2016

    "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits".

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 7] Les droits de l’homme et du citoyen La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est indépendante des Constitutions dont elle est le préambule Selon son habitude, Jean-Claude Milner commence sa relecture de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen par une chasse aux idées reçues : 1) la (...)
  • "Il faut lever le tabou de la Terreur", dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 30 décembre 2016

    La Terreur est "la négation du politique".

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 6] Qu’en est-il, donc, des violences révolutionnaires, pour reprendre la question laissée en suspens dans la précédente fiche ? « De même qu’il faut parler des massacres de Septembre, ll faut lever le tabou de la Terreur », pose Jean-Claude Milner comme préalable à un examen sans préjugé de la question. (...)
  • La rupture Saint-Just, dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 29 décembre 2016

    "La tyrannie est un danger permanent".

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 5] Terminer la révolution Une révolution réussie est une révolution terminée. Ce souci de finir la révolution, de la « fixer » dans un régime stable et juste est l’obsession de Robespierre qui s’oppose sur ce point à Saint-Just, lequel pense que la révolution doit être un état permanent pour éviter tout risque (...)
  • Imaginer la révolution, dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 28 décembre 2016

    La fuite à Varennes discrédite le roi et la monarchie.

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 4] La trahison du roi Pendant la révolution française, se produit un événement qui en bouleverse le déroulement et, surtout, en change radicalement la finalité : c’est la fuite à Varennes (20-21 juin 1791). Jusque-là, il semblait établi que la révolution se terminerait par la rédaction d’une constitution (...)
  • Le système de Polybe, dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 27 décembre 2016

    L’historien grec et sa théorie générale des révolutions.

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 3] Le sens du mot Dans son intervention à la Villa Gillet de Lyon le 23 novembre 2016, Jean-Claude Milner formule ainsi la question : de quoi parle-t-on, en 1789, lorsqu’on prononce le mot « révolution » ? Première observation : le nom n’apparaît dans aucune des deux langues politiques européennes que sont (...)
  • "Un saut dans l’Histoire", dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 23 décembre 2016

    Relire pour reconstruire un idéal de la Révolution ?

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 2] Jean-Claude Milner recense trois « révolutions idéales » en ce qu’elles rassemblent tout ou partie des traits morphologiques définis par la croyance révolutionnaire [6] : la révolution française (1789), la révolution soviétique (1917) et la révolution chinoise (1949). Chacune, explique-t-il, est « une (...)
  • La croyance révolutionnaire, dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 22 décembre 2016

    "C’est une révolte ? Non, Sire, une révolution".

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 1] D’abord croire. Le nom de Révolution, explique Jean-Claude Milner au début de son livre, résume une croyance. « User affirmativement du mot révolution c’est d’abord croire en la révolution ». Un idéal : de l’événement que constitue la révolution française, sont nés « une forme, une idée et un idéal ». C’est (...)

|