Les cahiers de Serge Bonnery

christianisme

Articles

  • Vivre écartelé..., dans L’aumône spirituelle, le 14 novembre 2014 [Notes sur la charité] Etymologie. Le Grand Robert donne : vers 1170 caritet, caritad (après l'an 950). Du latin ecclésiastique caritas qui signifie "cherté", "amour", "tendresse". De carus, "cher". La charité a trait à ce qui m'est cher. Il ne peut s'agir ici d'objets mais d'êtres. La charité a trait aux êtres qui me sont chers. La charité est amour. Définition du Grand Robert (...)
  • Grandeur, dans Journal hétéroclite, le 30 novembre 2014 Le pape François a prononcé cette semaine deux discours devant le parlement européen et le Conseil de l’Europe. A Strasbourg, le chef de l’église catholique a parlé d’une Europe « vieillie » qu’il a comparée à une « grand-mère » fatiguée. « Où est ta vigueur ? », s’est interrogé le pontife. « Où est cette tension vers un idéal qui a animé ton histoire et l’a rendue grande ? » Il n’est pas sûr (...)
  • Veillez !, dans L’aumône spirituelle, le 30 novembre 2014 [Lectio Divina - Premier dimanche de l'Avent] Temps d'inquiétude et de veille. Le journal inquiet devient journal de veille. Car c'est mon inquiétude qui me pousse à veiller, à ne pas me laisser gagner par le sommeil (ou le divertissement). Le temps de l'Avent est un temps d'attente. Nous sommes dans l'attente d'un événement. D'un avènement. Aevénement. Marc 13 (33,37) - (...)
  • Dieu n’est pas raisonnable, dans L’aumône spirituelle, le 1er décembre 2014 [Charité] « L'unique objet de l'Ecriture est la charité. » Blaise Pascal. C'est par la fréquentation quotidienne de l'Ecriture que j'apprends à aimer Dieu. Quand on aime quelqu'un, on a envie d'être auprès de lui, avec lui. On a envie de partager des moments avec lui. D'être en conversation. Lire l'Ecriture, c'est se mettre en présence de Dieu. Se mettre en situation de (...)
  • Au Mont des Oliviers, dans L’aumône spirituelle, le 11 décembre 2014 [Notes pour une recherche sur le Mont des Oliviers tel qu'il est nommé dans la Bible, Ancien et Nouveau Testament. Approche du lieu en tant que symbole] Mantegna - Christ au Mont des Oliviers Le Mont des Oliviers est un lieu-dit. Il désigne une montagne située à l’est de Jérusalem et qui culmine à une altitude de 827 mètres. Un haut lieu, donc, pas seulement du point de vue (...)
  • Paul Claudel : Chant de l’Epiphanie, dans Anthologie, le 6 janvier 2015 Ce poème aurait pu s'intituler La soif de l'homme. Des trois épiphaneia (apparitions en grec) dont nous parle ici Claudel, la seconde, celle qui est placée au centre du texte et nous montre le Christ en croix recevant le vin aigre de l'éponge qui lui est tendue par un commissaire - en tant que personne chargée d'une fonction temporaire - est la plus bouleversante. Que nous dit (...)
  • L’apparition, dans Poèmes, le 7 janvier 2015 [Ce poème est dédié à Yves Rouquette qui vient de nous quitter] Rogier van der Weyden - Retable de la nativité Il est chez lui parmi les pauvres qui l’entourent le berger et le puisatier la vieille portant son fagot de sarments sur l’épaule et ployant sous le faix ils le verront bientôt - croient-ils - dans une toge blanche retombant sur ses pieds Tous convergent vers le lieu de (...)
  • Visage de Jésus à Gethsémani, dans L’aumône spirituelle, le 3 avril 2015 [Notes sur l'humanité de Jésus] Se peut-il qu'il souffre dans notre indifférence ? Se peut-il que sa souffrance, celle qu'il subit durant sa passion et qui perdure dans chacune de nos fautes, demeure lettre morte ? Murillo (1617 - 1682) Au jardin de Gethsémani où Il se retire, entouré de trois de ses disciples, pour prier avant d'être livré, les Evangiles synoptiques - Jean (...)
  • Vigny : Le Mont des Oliviers, dans Anthologie, le 22 avril 2015

    "Avant le dernier mot ne ferme pas mon livre !
"

    Circonstances. Le poème paraît pour la première fois dans la Revue des Deux Mondes du 1er juin 1843 sous la rubrique intitulée "poèmes philosophiques". La strophe du Silence ne figure pas dans cette édition originale. Elle est d’une rédaction plus tardive. Selon toute vraisemblance, elle a été composée par Alfred de Vigny au printemps de 1863 au moment où il élabore le plan de son (...)
  • Lettre sur l’Amour (1), dans L’aumône spirituelle, le 8 mai 2015 (paraphrase et notes sur la première épître de Jean) Une Trinité I (1 Jn 1 - 1,5) Ils ont entendue. Vue de leurs yeux. Contemplée. Touchée de leurs mains. Ces hommes savent que la Vie s’est manifestée car ils ont vu la Vie, de leurs yeux, ils l’ont contemplée, suivie sur des chemins de poussière et de caillasses, ils l’ont touchée comme tant, dans l’espérance d’une guérison. Et (...)

0 | 10


[1Professeur de réthorique au Collège de France, Ernest Havet (1813-1889) est un historien spécialiste de l’histoire des religions. Il a notamment publié en 1852 une édition des Pensées de Pascal.

[2La Bible de Jérusalem parle de crucifiement, terme qui, en religion, désigne une épreuve poussée à son extrême, c’est-à-dire la mort. Le crucifiement se distingue de la crucifixion proprement dite par le fait qu’il désigne toutes les souffrances endurées, des coups et gifles que Jésus reçoit jusqu’au moment où il est effectivement crucifié, en passant par la flagellation.