Les cahiers de Serge Bonnery

spiritualité

Articles

  • J’ai assez, dans Archives, le 4 octobre 2014 [La possibilité de l'instant] La cantate Ich Habe Genug BWV 82 de Jean-Sébastien Bach raconte l'histoire de Syméon quand il vient de prendre l'enfant Jésus dans ses bras et le reconnaît comme le Sauveur. La scène est racontée par Luc (2, verset 22 et suivants). Suivant la loi de Moïse, explique l'évangéliste, les enfants devaient être purifiés et pour cela, ils devaient être (...)
  • Un livre créateur, dans Archives, le 20 septembre 2015 [Lecture de : Bibliothérapie, lire c’est guérir de Marc-Alain Ouaknin (Points Sagesse)]. « zé sépher toldot adam » : ceci est le livre des générations d'Adam [1]. Le mot livre - sépher en hébreu - apparaît pour la première fois au chapitre 5, verset 1 de la Genèse, un chapitre entièrement consacré à la généalogie du premier homme. La suite dit : « Lorsque D.ieu créa l'être humain, il (...)
  • Clair/s – Obscur/s, dans Bloc-notes, le 4 septembre

    Gramsci / Voltaire / Diderot / Pascal

    Levant les yeux au ciel, un soir d’été, comme on fait quand on n’a rien d’autre à faire, j'ai compris que je vivais entouré de clarté/s et d'obscurité/s qui s’épiaient mutuellement. Que j’étais formé de clair/s et d’obscur/s qui cherchaient à se parler l’un l’autre. J’hésite entre le pluriel et le singulier. Dans un fragment de la liasse « Ordre » de ses Pensées, Pascal parle d’obscurités. Du (...)
  • Un dialogue ininterrompu, dans Regards, le 22 septembre

    Joë Bousquet et la philosophie

    « Je crois que l’homme entier contient dans son âme un être majeur antérieur à toute expérience et que les faits éveillent en l’arrachant au rêve qu’ils étaient en lui ». Joë Bousquet (Le meneur de lune) La main de Joë Bousquet (détail) Le 27 mai 1918 à Vailly-sur-Aisne, le lieutenant Bousquet tombe sur le champ de bataille, fauché par une balle qui l’atteint « en pleine poitrine, à deux (...)
  • La confusion de Montaigne, dans Bloc-notes, le 27 septembre

    Montaigne / Pascal / L’Aquarius / Kertész

    Chahuté par la mer. (Je n’ai rien envie d’autre en ce moment que d’entendre la mer, sa colère, son écume, sa rage). Montaigne : « C’est ici un livre de bonne foi, lecteur (…) C’est moi que je peins ». Blaise Pascal : « Il arrive à tout le monde de faillir ». Cette phrase cinglante à l’égard de Montaigne vient peu après l’autre, devenue célèbre : « Le sot projet qu’il a de se peindre ». (...)
  • Noms de Dieu(x), le nom, dans Etudes hébraïques, le 23 novembre

    Et si la Bible était "la face cachée de l’athéisme" ? (Avec l’essayiste et romancier François Rachline)

    Lors de l’épisode du buisson ardent (Exode 3 :1-8) [16], la révélation de Dieu à Moïse est d’abord la révélation d’un nom. Ce nom apparaît dans le texte sous la forme du tétragramme יהוה. Cette forme du nom divin (qui apparaît pour la première fois dans Genèse 2 :4) supplante ici celle utilisée dès le premier verset de Genèse (1 :1) : אלהים (Elohims, selon la translitération de Chouraqui). (...)

[1Traduction rabbinique. sefarim.fr.

[2Genèse 5, 2-4. op. cit.

[3Genèse 4, 1-2, op. cit.

[4Lire, sur ce thème, le livre de Catherine Chalier : L’Histoire promise (éditions du Cerf).

[5Genèse 5, 5, op. cit.

[6« La vie est un passage / La mort est un voyage / Vers le monde de la vérité », chant séfarade.

[7Lettre à Carlo Suarès du 3 mai 1936 in Joë Bousquet, Lettres à Carlo Suarès, éditions Rougerie.

[8Ce texte a été publié aux éditions Rougerie. Le manuscrit original est reproduit en fac-similé dans Au gîte du regard, un volume des Cahiers du Centre Joë Bousquet consacré à la rencontre entre le poète et la photographe Denise Bellon.

[9Ces documents, et d’autres encore ayant trait à la blessure ont été rassemblés dans Les blessures de Joë Bousquet par Alain Freixe et Serge Bonnery aux éditions du Trabucaire.

[10François-Paul Alibert, Terre d’Aude, texte présenté et annoté par Xavier Ravier, coédition Atlantica/Garae-Hésiode.

[11Joë Bousquet, Lettres à Jean Cassou, éditions Rougerie.

[12La plupart des citations de Joë Bousquet sont extraites de ce Journal dirigé ainsi que de La marguerite de l’eau courante, texte également publié dans le tome III des Œuvres romanesques complètes aux éditions Albin Michel.

[13Il existe un reprint de ce numéro spécial aux éditions Rivages.

[14Un ensemble de lettres de Joë Bousquet au philosophe Ferdinand Alquié est rassemblé dans le volume Correspondance publié aux éditions Gallimard.

[15Cité par René Nelli dans Joë Bousquet sa vie, son œuvre, éditions Albin Michel.

[16Source : François Rachline invité de Talmudiques, l’émission de Marc-Alain Ouaknin sur France Culture, le dimanche 18 novembre 2018 pour son livre Un monothéisme sans dieu aux éditions Hermann.

[17La Bible du Rabbinat Français préfère traduire « grand phénomène ».

[18Un champ semble ici largement s’ouvrir pour la psychanalyse.