Les cahiers de Serge Bonnery

André Breton

Articles

  • A midi rue Fontaine (...André Breton), dans Dans le voisinage de..., le 18 avril 2014 André Breton rue Fontaine en 1955 (collection particulière) Toute forme se dilue dans la neutralité. Un pot de terre, déposé loin du sol et comme abandonné, frise l'insolence. J'ai remis à plus tard de jeter par la fenêtre une gerbe oubliée dans l'allée centrale du livre. Gerbe de mots fanés, qu'un passant n'aurait pas dérobée s'il avait eu à penser sa juste place. Chacun, à (...)
  • La surprise Tanguy, dans Mélanges, le 18 octobre 2014 Yves Tanguy parle : « Des heures régulières me seraient insupportables car tout ce qui peut ressembler à une obligation est pour moi la négation de toute fantaisie dans le travail créateur. » Son choc initial : De Chirico. Il avait lu, aussi, les Chants de Maldoror. A l'origine de sa peinture : un sentiment de vertige. Yves Tanguy commence à dessiner en 1924. Il (...)
  • Chtchoukine au cœur de la révolution, dans Mélanges, le 1er février

    "L’insurrection de la peinture" vue par le collectionneur russe.

    Entre 1898 et 1914, le mécène et collectionneur russe Sergueï Chtchoukine, qui avait fait fortune dans l’industrie, rassemble une collection d’art français témoignant, selon le surréaliste André Breton, d’une «  insurrection de la peinture  » [1]. Impressionisme, post-imppressionisme, symbolisme, nabi, fauvisme, cubisme  : rien n’échappe à l’œil de Chtchoukine qui fait entrer dans sa (...)

[1«  La collection Chtchoukine  : une légende moderne  », par Anne Baldassari, commissaire général de l’exposition, citations tirées du texte publié dans le catalogue de l’exposition.

[2L’exposition Les icônes de l’art moderne est ouverte depuis le 22 octobre 2016 et se prolonge jusqu’au 5 mars 2017 dans les locaux de la Fondation Vuitton à Paris.