Les cahiers de Serge Bonnery

revues

Articles

  • Avec Sollers, dans Claude Simon, le 9 septembre 2013 Dans ce parcours de lecture/écriture à partir des Géorgiques de Claude Simon, nous ouvrirons de temps à autre une parenthèse. Je dis de temps à autre car au moment où je parle, j'en ignore la périodicité et je ne sais pas, au fond, au moment de faire, où tout cela va nous mener. Une parenthèse, comme une respiration, un palier, exactement comme on en observe lors d'une longue (...)
  • Les écritures clandestines, dans WebAssoAuteurs, le 28 mars 2014

    Robert Rius et La Main à Plume, poésie de Résistance

    Avant texte « Il fut une époque (…) où les lumières jaillis­saient de l’obscurité même des réseaux clandestins ». Ces mots de Grégory Hosteins en présentation de sa proposition de dissémination Ecritures clandestines m’ont tout de suite dirigé vers la poésie de Résistance telle qu’elle s’est exprimée - clandestinement - entre juin 1940 et la Libération de l’été 1944. Voici, pour cette (...)
  • 1940-1944 : 2 000 pages contre l’oubli, dans Lectures, le 18 juillet 2015

    Les Fusillés, un dictionnaire biographique des victimes de la répression nazie en France

    [Fusillés après décision de justice, pour l’exemple ou par représaille, les victimes de la répression nazie en France font l’objet d’un dictionnaire biographique. L’historien perpignanais André Balent a participé à l'élaboration de cette véritable somme. Il en parle ici.] Comment s’est forgé ce projet de livre consacré aux fusillés de 1940-1944 ? C’est l’historien Jean-Pierre Besse, (...)
  • Un passeur méditerranéen, dans Lectures, le 22 octobre 2015

    Sur Edmond Charlot, libraire-éditeur, d’Alger à Pézenas.

    [Edmond Charlot, premier éditeur d’Albert Camus à Alger, fut, dès 1936, au cœur d’une aventure intellectuelle hors du commun dont témoigne, jusqu'au 5 décembre 2015, une exposition à la Maison Joë Bousquet de Carcassonne. Une « source d’inspiration pour aujourd’hui ».] Exposition Edmond Charlot - Dans les vitrines de la Maison Joë Bousquet à Carcassonne La nuit commence... », face à (...)
  • Crinière au vent, dans Claude Simon, le 21 décembre 2015 En février et mars 1958, paraissait en deux livraisons dans la revue Les Lettres Nouvelles de Maurice Nadeau, un texte de Claude Simon intitulé Le Cheval. Il raconte l’itinéraire d’un cavalier rescapé de la bataille des Flandres qui, au printemps de 1940, vit l’armée française écrasée par la Wehrmacht. La réédition de ce récit est « un acte juste et nécessaire », écrit dans sa (...)
  • "L’eau désire un silence", dans Journal hétéroclite, le 22 mars 2016 Quelques traces des journées poétiques dont il est question ici. Le travail à découvrir de Marie Jakobowicz aux éditions K'A d'André Robèr. « Il y eut trois voies dans ma vie Le Savoir L'enseignement pour transformer les mentalités et le monde Et la création Ces trois voies continuent et se complètent », écrit l'auteur en quatrième de couverture d'un ouvrage rassemblant textes et (...)
  • Le surréalisme passé en revue, dans Lectures, le 6 juillet 2016

    Saluons la naissance d’une revue consacrée à l’histoire et à l’actualité du surréalisme.

    Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de saluer la naissance d’un nouveau magazine à caractère culturel. Conçu, dirigé et entièrement réalisé par deux jeunes Audois partis sous des cieux bretons, il est imprimé chez Com’Vermeillle à Elne, qui signe un travail de reproduction irréprochable. De la belle ouvrage d’ici ! Rose-Hélène Iché et son compagnon Nicolas Pujol (...)

[1Laurence Iché est la fille du sculpteur René Iché, lui-même Résistant très actif au sein du groupe du Musée de l’Homme puis du réseau Cohors-Asturies. Robert Rius et Laurence Iché se sont mariés en juin 1941.

[2Robert Rius est né le 25 février 1914 à Château-Roussillon, près de Perpignan, là même où la légende raconte que fut assassiné le troubadour catalan Guilhem de Cabestany par le mari jaloux de la châtelaine qu’il courtisait dans ses cansos.

[3L’un des noms de Résistance de Robert Rius fut Gall qui, en catalan, signifie coq, en référence au Coq Catalan, le journal d’Albert Bausil publié à Perpignan. Albert Bausil a été l’initiateur à la poésie de toute une génération dans laquelle avait aussi grandi Charles Trénet. L’engagement anti nazi de Bausil était sans ambigüité. L’un des derniers numéros du Coq Catalan portait à sa Une le titre suivant : « Monsieur Hitler, je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais JE VOUS EMMERDE ».

[4Les textes et poèmes de Robert Rius sont aujourd’hui malheureusement presque introuvables mais l’Association pour la mémoire de Robert Rius a en projet l’édition des œuvres complètes du poète. Nous formons le vœu que ce projet trouve les moyens de se réaliser afin que soit remise en circulation une parole poétique de Résistance dont nous savons qu’elle est en mesure d’éclairer utilement notre monde contemporain.

[5Ce texte devait être publié en juin 1944 dans le numéro de La Main à Plume consacré au thème de L’Objet rassemblant des contributions de Breton, Hérold, Malet, Marien, Péret ainsi que des illustrations de Brauner, Brielle, Duchamp, Ernst, Magritte, Matta, Miro, Man Ray ou Tanguy. Les maquettes du numéro n’ont jamais été terminées. L’authenticité du texte transcrit dans l’ouvrage « Le surréalisme sous l’Occupation » (La table ronde, 1981) est contestée par l’Association pour la mémoire de Robert Rius. Par chance, un collectionneur a mis la main sur l’original il y a quelques années et la comparaison avec la version publiée montre des différences notables. L’Association fera connaître prochainement cet écrit de la toute première importance pour prendre la mesure de ce que fut l’engagement de Rius et la poésie de Résistance.

[6Edmond Charlot, un éditeur méditerranéen, exposition jusqu’au 5 décembre. Maison Joë Bousquet, 53 rue de Verdun à Carcassonne. Ouvert du mardi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Entrée libre. Renseignements au 04 68 72 50 83.

[7Frédéric-Jacques Temple, « Le livre et la voix », extrait de Edmond Charlot, catalogue raisonné d’un éditeur méditerranéen, Domens éditions.