Les cahiers de Serge Bonnery

surréalisme

Articles

  • Cinéma !, dans WebAssoAuteurs, le 29 novembre 2013

    Tarkovski et le cinéma de Bunuel, avec Fabien Rothey

    Avant-texte "Sur les écrans, nous assemblons du son, du texte et des images. Sur les écrans, nous déroulons nos blogs comme des bobines. Nous sommes des projectionnistes", écrit Renaud Schaffhauser en introduction à sa proposition de dissémination sur le thème du cinéma dans le cadre des disséminations mensuelles de la WebAssoAuteurs. Moi qui suis si peu cinéphile, j'ai donc tenté (...)
  • Le cheval volant, dans Regards, le 12 janvier 2014

    Joë Bousquet et le surréalisme dans Le sème chemins

    "La poésie, je le veux bien, est un instrument de connaissance, mais un instrument subversif de connaissance", écrit Joë Bousquet dès les premières pages d'un cahier rédigé dans les années 1947-1949 - soit peu de temps avant sa mort survenue en 1950 - et publié aux éditions Rougerie sous le titre Le sème chemins. Arrêtons-nous un instant sur la signification de l'adjectif subversif. (...)
  • Nous partageons dans le silence, dans Regards, le 12 janvier 2014

    Joë Bousquet & René Char : une correspondance

    Extrait d'un article de Joë Bousquet paru dans La gazette des Lettres le 31 août 1946 après la publication des Feuillets d'Hypnos : Celui des hommes que j'estime le plus est aujourd'hui René Char. René Char ne croit pas que la vie ait un sens, il nous enseigne que nous créons ce sens et que nul n'y peut prétendre qu'il ne soit auparavant devenu sa vie même, tout ce que peut (...)
  • Joë Bousquet de mémoire, dans Regards, le 12 janvier 2014

    Quatorze séquences pour Michel Arcens

    1 – La maison de Carcassonne est un hôtel particulier dont l’origine remonte au XVIIIe siècle. Il est situé au cœur de la ville bâtie par Louis IX, une bastide que les Carcassonnais nomment « ville basse », par opposition à la Cité médiévale construite sur une colline dominant le fleuve Aude. La famille Bousquet a pris possession de cet hôtel vers le milieu des années 20. Elle habitait (...)
  • La poésie réalisante de René Nelli, dans Letras, le 13 janvier 2014

    Le poème invente le réel

    "Le poème pour Nelli n'est pas un reflet de l'existence, il en est le support. Il invente le réel en le formulant". Léon-Gabriel Gros. "René Nelli ou l'invention du réel". Cahiers du Sud, 1952. Souvenir de Carcassonne. - De l'homme qui n'a jamais été mon professeur au lycée (question de génération), je conserve le souvenir vivant d'une silhouette en costume gris arpentant la salle (...)
  • A midi rue Fontaine (...André Breton), dans Dans le voisinage de..., le 18 avril 2014 André Breton rue Fontaine en 1955 (collection particulière) Toute forme se dilue dans la neutralité. Un pot de terre, déposé loin du sol et comme abandonné, frise l'insolence. J'ai remis à plus tard de jeter par la fenêtre une gerbe oubliée dans l'allée centrale du livre. Gerbe de mots fanés, qu'un passant n'aurait pas dérobée s'il avait eu à penser sa juste place. Chacun, à (...)
  • La Ballade de Ribemont-Dessaignes, dans Lectures, le 14 juillet 2014 Le livre La Ballade du Soldat de Georges Ribemont-Dessaignes et les 34 lithographies de Max Ernst qui l'illustrent sont exposés à la Maison Bousquet de Carcassonne. Avant de mener une vie pauvre, à l’écart du monde, dans sa maison de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes) construite grâce à la générosité du premier mari de sa femme, le poète Georges Ribemont-Dessaignes avait mené les (...)
  • La surprise Tanguy, dans Journal hétéroclite, le 18 octobre 2014 Yves Tanguy parle : « Des heures régulières me seraient insupportables car tout ce qui peut ressembler à une obligation est pour moi la négation de toute fantaisie dans le travail créateur. » Son choc initial : De Chirico. Il avait lu, aussi, les Chants de Maldoror. A l'origine de sa peinture : un sentiment de vertige. Yves Tanguy commence à dessiner en 1924. Il (...)
  • "Quelque chose tremble...", dans WebAssoAuteurs, le 31 octobre 2014

    Avec les textes de ana nb

    En exergue de sa proposition de dissémination pour ce mois d'octobre sur le thème de l'écoute, Serge Marcel Roche cite Marguerite Duras : « C’est curieux un écri­vain. C’est une contra­dic­tion et aussi un non-​sens. Écrire c’est aussi ne pas par­ler. C’est se taire. C’est hur­ler sans bruit. C’est repo­sant un écri­vain, sou­vent, ça écoute beaucoup. » (extrait de Ecrire). A partir de (...)
  • Nelli - Bousquet : une amitié élective, dans Regards, le 5 novembre 2014 Ce texte a été écrit en septembre 2013 pour la revue La Sœur de l'Ange (éditions Hermann) dont la parution du numéro 14 consacré à René Nelli a pris du retard. Le voici donc, en avant-première en attendant qu'il rejoigne sa destination initiale en édition papier. De gauche à droite : Joë Bousquet, Jean Ballard, Gaston Massat et Germaine Ballard. Une réunion des Cahiers du Sud à (...)

0 | 10