Les cahiers de Serge Bonnery

peinture

Articles

  • Revers du réel (...Pierre Soulages), dans Dans le voisinage de..., le 2 février 2014 [Ce poème a été écrit en 2001 après une visite à l'exposition rétrospective de Pierre Soulages qui avait été présentée au musée des Abattoirs de Toulouse lors de son ouverture. Cette exposition - la manière dont les volumes du bâtiment avaient été mis à profit pour montrer les grands formats de l'artiste, m'avait fortement impressionné. Dans l'auditorium du musée, parallèlement à (...)
  • L’écriture perpétuelle, dans Entretiens, le 6 février 2014

    Avec Michel Butor, poète, essayiste et romancier

    Michel Butor sera le samedi 15 février 2014 l'invité du Centre Joë Bousquet de Carcassonne pour une journée d'entretiens dans le cadre de l'exposition Claude Simon. Ecriture et Image. [1] Michel Butor (assis) et René Piniès. Maison Joë Bousquet. Novembre 2001. Une pluie de points de suspension... Michel Butor, vos œuvres complètes tiennent en douze gros volumes [2]. Mais (...)
  • De mon Iphone # 16 février 2014, dans Archives, le 16 février 2014 Arrêt (sur image) Et toujours, comme un rituel, le regard qui se pose non loin d’où demeura Claude Simon. Salses-le-Château, passage obligé pour aller vers. Arrêt du regard sur l’image de la forteresse où Roland Allard photographia l’écrivain marchant sous le vent, emmitouflé dans son blouson de cuir noir, mains aux poches, le pas alerte, l’allure vive. Je ne sais ici pas (...)
  • Les fenêtres d’Apollinaire, dans Apollinaire, le 14 mars 2014 Lettres à Marie Laurencin et Sonia Delaunay Le 17 juin 1915, alors qu’il se trouve sur la ligne de front, en Champagne, où est engagée la 45e batterie de son régiment, Guillaume Apollinaire fait tirer à 25 exemplaires polygraphiés un petit livre de vers intitulé : Case d’Armons. Le recueil rassemble 21 poèmes écrits depuis qu'Apollinaire est entré de plain pied dans la réalité de (...)
  • Frontières & Ouvertures, dans WebAssoAuteurs, le 25 avril 2014

    Avec Jan Doets, Véronique Champollion et Lanlan Hue

    Aux frontières du dire (dans l’univers du conte) « L’écriture relie, inter­roge, construit ces ter­ri­toires éclai­rés par les balan­ce­ments du regard »… écrit Carol Shapiro dans sa proposition de dissémination pour ce mois d’avril 2014 placée sous le signe des frontières et des ouvertures. Je lis encore : l’écriture « per­met de tra­ver­ser, libé­rer la pen­sée vers ces espaces de (...)
  • La Ballade de Ribemont-Dessaignes, dans Archives, le 14 juillet 2014 Le livre La Ballade du Soldat de Georges Ribemont-Dessaignes et les 34 lithographies de Max Ernst qui l'illustrent sont exposés à la Maison Bousquet de Carcassonne. Avant de mener une vie pauvre, à l’écart du monde, dans sa maison de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes) construite grâce à la générosité du premier mari de sa femme, le poète Georges Ribemont-Dessaignes avait mené les (...)
  • La surprise Tanguy, dans Archives, le 18 octobre 2014 Yves Tanguy parle : « Des heures régulières me seraient insupportables car tout ce qui peut ressembler à une obligation est pour moi la négation de toute fantaisie dans le travail créateur. » Son choc initial : De Chirico. Il avait lu, aussi, les Chants de Maldoror. A l'origine de sa peinture : un sentiment de vertige. Yves Tanguy commence à dessiner en 1924. Il (...)
  • Au Mont des Oliviers, dans Autres textes, le 11 décembre 2014

    Une approche du lieu.

    [Notes pour une recherche sur le Mont des Oliviers tel qu'il est nommé dans la Bible, Ancien et Nouveau Testament. Approche du lieu en tant que symbole] Mantegna - Christ au Mont des Oliviers Le Mont des Oliviers est un lieu-dit. Il désigne une montagne située à l’est de Jérusalem et qui culmine à une altitude de 827 mètres. Un haut lieu, donc, pas seulement du point de vue (...)
  • Pêcheur de livres, dans Entretiens, le 30 avril 2015

    Avec François Bernadi, peintre et romancier

    « A l’époque, on jetait tout à la mer. Les ordures, les chiens, les chats morts et les livres. Je repêchais les livres, je les faisais sécher et puis je les rangeais sur des étagères... » : tout François Bernadi est dans l'évocation de ce souvenir. Enfant de peu qui a connu la mer, ses injustices, ses vicissitudes et où la cruauté des hommes peut, quand il n'y a plus d'horizon, (...)
  • Dans la lumière d’Edward Hopper, dans Entretiens, le 14 juin 2015

    avec Michel Arcens, écrivain, pour La Maison d’Hannah

    [Après deux livres sur le jazz, l’écrivain perpignanais Michel Arcens publie des fictions inspirées d’œuvres du peintre Edward Hopper]. Michel Arcens On vous connaît pour vos écrits sur le jazz [13] et en particulier sur John Coltrane, comment avez-vous rencontré l’œuvre de Hopper ? J’avais lu quelques livres mais c’est l’exposition de 2012 au Grand Palais à Paris qui a provoqué le (...)

0 | 10 | 20


[1Au programme, de 15 h à 19 h, les interventions de :
René Piniès : 
« À la croisée des chemins. Gabrielle Russier, Claude Simon, Gaston Puel, Michel Butor ».
Georges Raillard :
« Le révélateur image ».
Odette Ducarre : 
« Rencontre avec Claude Simon ».
Richard Meier :
« Rencontre avec Michel Butor ».
Mireille Calle-Grüber :
« Michel Butor : l’écrivain à la fenêtre du 
photographe. De l’instantané photographique à l’instantané littéraire ».
Michel Butor :
« Écriture, photographie, collage ».

[2Michel Butor, œuvres complètes, éditions de La Différence.

[3Critique d’art et critique littéraire, ancien professeur à l’Université de Paris VIII, Georges Raillard fut pendant cinq ans directeur de l’Institut français de Barcelone. Il a publié des études sur Tàpies et Miro. Il participait samedi 15 février à la rencontre autour des oeuvres photographiques de Michel Butor et Claude Simon organisée par le centre Joë Bousquet dans la maison du poète, en présence de Michel Butor.

[4Il s’agit de la fille de Louise Faure-Favier, amie d’Apollinaire. Chérie est peintre. Elle épousera le poète Léon-Paul Fargue.

[5Fin 1915, pour obtenir ses galons d’officiers, Apollinaire demande à quitter l’artillerie pour être versé dans l’infanterie. Le 20 novembre 1915, il est nommé sous-lieutenant au 96e de ligne.

[6Il s’agit de l’aquarelle intitulée « Les deux espagnoles » représentant deux femmes à une fenêtre dont l’une est munie d’un éventail. On suppose qu’elles regardent le passage d’une procession pendant la semaine sainte. Cette œuvre a été exposée lors de la rétrospective Marie Laurencin au musée Marmottan de Paris, (21 février - 30 juin 2013).

[7Le tableau de Goya conservé au Prado et qui se rapprocherait le plus de l’aquarelle de Marie Laurencin est l’huile sur toile intitulée L’Ombrelle ou Le Parasol. Mais ce n’est qu’une hypothèse…

[8Jean-Emile Laboureur (1877-1943) est un peintre, dessinateur et illustrateur. Il a notamment illustré des livres de Gide, Colette, Giraudoux, Maeterlinck etc…

[9Ramon Gomez de la Serna (1888 - 1963) est un poète et écrivain espagnol, proche des mouvements d’avant-garde du début du XXe siècle. Pendant la guerre civile, en 1936, craignant d’être assassiné, il s’exile volontairement en Argentine.

[10Robert Delaunay, artiste peintre, mari de Sonia et ami d’Apollinaire.

[11Apollinaire avait donné un poème également intitulé Les Fenêtres pour le catalogue de l’exposition Robert Delaunay, Ardengo Soffici, Julie Baum, Berlin 1913 dont l’impression a vraisemblablement été terminée fin 1912.

[12Jan Doets est un lecteur passionné du poète, écrivain et diplomate néerlandais F. C. Terborgh, pseudonyme de Reijnier Flaes.

[13Michel Arcens est l’auteur de Instants de Jazz et John Coltrane, la musique sans raison, livres également publiés aux éditions Alter Ego.