Les cahiers de Serge Bonnery

peinture

Articles

  • Joë Bousquet de mémoire, dans Regards, le 12 janvier 2014

    Quatorze séquences pour Michel Arcens

    1 – La maison de Carcassonne est un hôtel particulier dont l’origine remonte au XVIIIe siècle. Il est situé au cœur de la ville bâtie par Louis IX, une bastide que les Carcassonnais nomment « ville basse », par opposition à la Cité médiévale construite sur une colline dominant le fleuve Aude. La famille Bousquet a pris possession de cet hôtel vers le milieu des années 20. Elle habitait (...)
  • Une passion de Staël, dans Mélanges, le 5 janvier 2014

    Après la rétrospective 2003 au Centre Pompidou

    Le 16 mars 1955, alors qu'il entreprend sa plus grande toile, "Le concert", dans une salle du fort d'Antibes mise spécialement à sa disposition, Nicolas de Staël se suicide en se jetant par la fenêtre de son atelier, à l'âge de 41 ans. En quelque vingt années de dur labeur, il a composé plus de mille tableaux, dans la transe d'une quête effrénée que seule interrompra la mort (...)
  • Céret # 3, dans Claude Simon, le 21 octobre 2013 Visage(s) de Novelli avec des mots de Mireille Calle-Grüber et de Claude Simon Des peintres évoqués dans les deux feuilletons Céret précédents (Céret # 1 et Céret # 2), Picasso, Miro et Nicolas Poussin pour le visage d'Orion, Gastone Novelli se détache par l'histoire particulière que le lie à Claude Simon, une histoire ancrée dans l'Histoire du XXe siècle : les deux hommes ont (...)
  • Passage piéton (...Charles Baudelaire), dans Dans le voisinage de..., le 3 novembre 2013 1 - La nuit déserte J’avance. Je m’arrête. Je dois choisir. Je ne choisis pas. Je sais que je dois. Je ne puis. Hésitation. Je n’attends rien de la nuit qui se cabre. Un bougé. Une ombre. Je guette. La soif de ne rien accomplir. Le doute. 2 - La rue encore La rue déserte. Faux pas. Les pas ne sont pas. Il a plu. Faux plis. Les pas ne sont plus. Confondus, dans les plis de la (...)
  • Hallucination éparse du nombre (...Stéphane Mallarmé), dans Dans le voisinage de..., le 28 janvier 2014 Le nombre existât-il / Autrement qu’hallucination éparse d’agonie - Stéphane Mallarmé Hallucination éparse du nombre - livre d'artiste avec Sylvère aux éditions de Rivières Pour Jean-Paul Martin I - De même De même le silence En (nombre) songe Se libère de l’indice Précipité autour de quelque tourbillon hurlé Sans fuir le mystère Mais renvoyé avec ironie Le vierge en jachère à ses (...)
  • Céret # 2, dans Claude Simon, le 17 octobre 2013 Céret, Orion étincelant avec des mots de Mireille Calle-Grüber, Alain Freixe et Claude Simon Le lapin Picasso dont nous parlions dans le feuilleton précédent, donne à Claude Simon une méthode d'écriture. Celle qui consistera à commencer le travail à partir des objets qui l'entourent. "Dans le vaste rez-de-chaussée de la Californie (exotisme tapageur de ce nom même, évocateur de (...)
  • Céret # 1, dans Claude Simon, le 16 octobre 2013 Samedi 12 octobre, le centre Joë Bousquet a organisé en partenariat avec le musée d'art moderne de Céret une journée de rencontres sur le thème Claude Simon et les peintres, dans le cadre du centenaire de la naissance de l'écrivain. Dans l'auditorium du musée, étaient réunis Mireille Calle-Grüber, Eberhard Grüber, Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Brigitte Ferrato Combe et Alain Freixe pour (...)
  • Ecrire en peintre, dans Claude Simon, le 9 octobre 2013

    Entretien avec Brigitte Ferrato-Combe, maître de conférence à l’Université Stendhal de Grenoble.

    « Une esthétique de la surimpression » Ecrire en peintre, Claude Simon et la peinture : c'est le titre du livre de Brigitte Ferrato-Combe, publié en 1998 aux éditions de l'Université Stendhal de Grenoble (Ellug). Brigitte Ferrato-Combe est maître de conférences dans cette même université. Elle interviendra aux rencontres Claude Simon et les peintres que le centre Joë Bousquet (...)
  • Les Géorgiques # 15, dans Claude Simon, le 7 octobre 2013 Au présent de l'écriture (extrait de Triptyque pour Claude Simon - Collection Piscolabis, éditions Libre d'Arts) ... Voici l’écrivain, à son bureau, observant par la fenêtre le mouvement du vent dans les arbres, traçant des mots, mêlant à l’Histoire en cours sa petite histoire à lui, ce qu’il voit, une main (sa main ?), ce qu’il entend, ce qu’il ressent au moment où il rédige et qui, (...)
  • Les Géorgiques # 7, dans Claude Simon, le 22 août 2013 Ci-dessous, le texte d'introduction qui figurera sur le dépliant présentant le programme de la journée de rencontres que le Centre Joë Bousquet (Carcassonne - Aude) organise en partenariat avec le Musée d'art moderne de Céret (Pyrénées-Orientales) le samedi 12 octobre de 10 h à 17 h sur le thème : "Claude Simon et les peintres". Je donnerai ici, prochainement, plus de détails sur le (...)

0 | 10 | 20


[1Brigitte Ferrato-Combe est l’auteur de "Ecrire en peintre, Claude Simon et la peinture" aux presses de l’Université Stendhal de Grenoble (Ellug) où elle est maître de conférences.