Les cahiers de Serge Bonnery

femmes

Articles

  • La condition féminine dans le monde arabo-musulman, le 9 décembre 2013

    Avec Djemila Benhabib, prix Laïcité République 2012

    Djemila Benhabib est journaliste, écrivaine et militante. Née en Ukraine d'une mère Chypriote grecque et d’un père algérien, elle a grandi, à Oran, dans une famille de scientifiques engagée dans les luttes politiques et sociales.Très tôt, elle prend conscience de la condition subalterne des femmes de son pays, de leurs douleurs et de leurs aspirations. Elle vit aujourd'hui à Québec. (...)
  • "Le pli est pris", Baudelaire anonyme, dans Charles Baudelaire, le 15 janvier 2014

    Sept poèmes à Madame Sabatier

    Entre le 9 décembre 1852 et le 8 mai 1854, Charles Baudelaire compose sept poèmes qu'il envoie à Madame Sabatier, précisant dans le premier courrier qui contient A une femme trop gaie, le 9 décembre 1852, que ces vers lui sont destinés à elle et à elle seule : "La personne pour qui ces vers ont été faits, qu'ils lui plaisent ou qu'ils lui déplaisent, quand même ils lui paraîtraient (...)
  • Guerre d’Espagne : les regards retrouvés, dans Journal hétéroclite, le 16 janvier 2014

    Les photographies de Capa, Taro et Chim au MAHJ

    En 1936, trois jeunes reporters rejoignent l'Espagne pour photographier la guerre aux côtés des Républicains. La valise mexicaine de Robert Capa, Gerda Taro et 'Chim' était exposée en début d'année 2013 au musée d'art et d'histoire du judaïsme. Impressions après une visite. Pour garder trace de ce qui fut et de ce qui demeure. Gerda Taro et Robert Capa au café Le Dôme de (...)
  • Les Géorgiques # 16, dans Claude Simon, le 4 novembre 2013 Visage(s) de LSM Il a cinquante ans. Il est général en chef de l'artillerie de l'armée d'Italie. Il réside à Milan. Il porte une tunique au col et au plastron bordé de dorures. Ainsi débutent Les Géorgiques. Par l'évocation de LSM, l'un des personnages centraux du récit, celui autour duquel s'articule l'ensemble du roman. Non que les autres personnages - le narrateur cavalier (...)
  • Cote 146, poèmes épistolaires d’Apollinaire, dans Guillaume Apollinaire, le 22 janvier 2014 Une rapide chronologie, pour savoir où nous sommes. Le 27 septembre 1914, Guillaume Apollinaire rencontre Louise de Coligny-Châtillon (Lou dans ses poèmes). Le 5 décembre, il est incorporé au 38ème régiment d’Artillerie de Nîmes. Le 7 décembre, lors d’une visite qu’elle lui rend à Nîmes, Louise devient la maîtresse du poète. Le 15 décembre, revenue à Nice, Lou prend ses distances. Le 31 (...)
  • Le rêve d’Ophélia (d’après Rimbaud), dans Histoires, le 30 mars 2014 Ophelia, de John Everett Millais (1851-1852) Ophélie avait la peau blanche. Depuis que la guerre avait éclaté, elle errait seule, chaque soir, au bord du fleuve, rêveuse, son regard posé sur les nénuphars attendant d'elle un signe pour onduler, comme un froissement d'aile dans le ciel retombé. Cette promenade berçait son attente. Enfermée dans le château aux murailles épaisses (...)
  • Dans le souvenir de la guerre d’Espagne, le 18 février 2015

    Avec Lydie Salvayre pour son livre Pas Pleurer, prix Goncourt 2014

    « J’ai voulu écrire un roman solaire et lumineux » Prix Goncourt 2014 avec Pas Pleurer qui raconte l’histoire de ses parents pendant la guerre civile espagnole, Lydie Salvayre est accueillie pour la première fois, samedi 21 février, dans la commune d'Argelès dont le camp de concentration accueilli de nombreux Républicains lors de la Retirada, en 1939. Parmi ces exilés : Montse, la (...)
  • "Ce n’est pas ma vie que je montre...", le 28 juin 2015

    Moments choisis avec Sophie Calle, artiste plasticienne

    [Sophie Calle était vendredi 26 juin l’invitée du Festival international du livre d’art et du film de Perpignan. C'est à cette occasion qu'elle nous a accordé un entretien dans lequel elle revient sur son cheminement artistique. Moments choisis...] Sophie Calle - photo Yves Géant (tous droits réservés) Dans votre travail, vous vous confrontez en permanence à des faits réels, mais (...)
  • Histoire de Marie Metche, dans Histoires, le 20 juillet 2015 I -à Laurent Rouquette Contrairement à ses sœurs mariées jeunes et parties aussitôt vers la ville, Marie Metche a toujours vécu au hameau. Elle s’occupait du père. Depuis qu’il était veuf, il avait perdu le goût du champ et de la chasse. Elle tenait la maison du mieux qu’elle pouvait. Les cordons de leur maigre bourse s’usaient un peu plus chaque jour. Marie vaquait d’un soleil à (...)

[1Reproduit dans "Choderlos de Laclos, l’auteur des liaisons dangereuses", Jean-Paul Bertaud (éditions Fayard)

[2ici, la typographie du poème va décroissant pour représenter la voix criant A cheval qui peu à peu s’éloigne de l’endroit où Apollinaire écrit son poème

[3Les Aveugles (1986), enquête sur l’idée de la beauté que se font dix-huit aveugles de naissance.

[4Il s’agit du projet Rachel, Monique présenté successivement au Palais de Tokyo à Paris en 2010 puis à l’église des Célestins d’Avignon en 2012.

[5Présentée dans le pavillon français de la Biennale de Venise en 2007, l’installation Prenez soin de vous parle d’un mail de rupture reçu par Sophie Calle. L’artiste avait demandé à 107 femmes choisies pour leur profession de l’interpréter.