Les cahiers de Serge Bonnery

web-littérature

Articles

  • Diminuer la caféine # 5, dans Diminuer la caféine, le 11 décembre 2013

    La nuit attend

    La nuit attend la nuit a décalé sa nuit d’une heure avec le changement la nuit entrerait bien dans sa nuit sûrement prendre le train de nuit rien ne presse la nuit attend sur le quai le vendeur de journaux est happé par le vent la nuit je n’entends plus ta voix parle plus fort s’il te plait tu es loin à présent où que tu sois parle la nuit ça vaut mieux c’est moins sourd que (...)
  • Diminuer la caféine # 4, dans Diminuer la caféine, le 11 décembre 2013

    Inspirons-nous des Papous

    Inspirons-nous des Papous Il s’est levé ce matin, gueule de bois, visage des mauvais jours, avec une idée (pas deux), une seule idée en tête : échapper aux cotations, nasdaq, cac, indicateurs, courbes, nikkei, variations, aux effets de levier à la hausse comme à la baisse pouvant être défavorables ou pas à l’investisseur, les warrants et turbos pouvant connaître de, le prospectus de (...)
  • Ecrire dans le cours du monde, dans Isabelle Pariente-Butterlin, le 18 décembre 2013 Poursuivons… Dans le prolongement du billet d’Isabelle Pariente-Butterlin sur l’écriture comme praxis, en écho à comment je construis ma maison numérique, quelques réflexions, sous forme de notes. Mais en guise d’esquisse seulement, à partir de cette mise en question : la pratique de l’écriture au quotidien, dans le quotidien. Ou : que faisons-nous quand nous écrivons ? .°. "Le web (...)
  • Comment je construis ma maison numérique, dans Journal hétéroclite, le 18 décembre 2013 Prétexte Trois textes concomitamment publiés sur Internet sont venus ces jours derniers bousculer ma réflexion sur la relation de l’écriture au web et plus précisément sur ce que le web change dans nos pratiques d’écriture. Trois textes qui ne pouvaient mieux tomber au moment où L’Epervier incassable s’apprête à entamer sa mutation vers une forme plus élaborée de site dont la (...)
  • Diminuer la caféine # 3, dans Diminuer la caféine, le 10 décembre 2013

    Y faire quoi, d’ailleurs, dans ces toundras

    Y faire quoi, d’ailleurs, dans ces toundras et celui-ci, cravate en tissu écossais, lunettes sur le front dégarni, plissé, les joues rouges, le nez busqué, oeil de hibou, en proie à ses délires, bien calé sur sa chaire, professant deux trois banalités sur l'état des lieux d'un monde où il n'a jamais mis les pieds on le disait célibataire, il vit chez maman se moquaient les filles, (...)
  • Diminuer la caféine # 2, dans Diminuer la caféine, le 9 décembre 2013

    Gosse joufflu ânonnant

    Gosse joufflu ânonnant Nous nous sommes assis sur le trottoir. La porte s'est refermée derrière nous en claquant. A l'intérieur, un jeune garçon vêtu d'une chemise à carreaux verts et coiffé d'une casquette noire, un gosse joufflu qui aurait amusé les bûcherons édentés sortis du bois pour gober une bière en passant (ils étaient ressortis aussi vite qu'ils étaient entrés avec, ce qui (...)
  • Diminuer la caféine # 1, dans Diminuer la caféine, le 8 décembre 2013

    Sauver le meuble

    Avant-scène Un petit théâtre d'ombres pour tenter de saisir ce qui sourd, qui se dérobe au regard. Ici et là, pourront surgir des personnages hirsutes, ombres de leur ombre, décalés dans ce grand théâtre du monde qui en laisse tant dépérir sur ses contre-allées. Ne sachant trop, au commencement, vers où se dirigera l'écriture. Pas de plan préétabli, donc, mais au contraire une volonté (...)
  • Raconter une histoire, dans WebAssoAuteurs, le 23 décembre 2013

    "Zérus, le soupir emmuré", le roman de Claudia Patuzzi

    "Raconter une his­toire sur le web : comme autre­fois les feuille­tons, l’écrire jour après jour, semaine après semaine. Inventer des situa­tions et des per­son­nages au fur et à mesure. Ne pas avoir de plan détaillé, suivre un fil, improviser. Raconter une his­toire sur le web : se ser­vir de son blog comme d’un outil per­met­tant de réin­jec­ter à l’écriture une part d’oralité (...)
  • Dans les plis de la pluie, dans WebAssoAuteurs, le 23 juin 2013

    Mots dedans ne peuvent... avec Christophe Grossi

    Dans le cadre de la web association des auteurs lancée par Laurent Margantin, j'accueille ici avec son autorisation (évidemment, mais ça va mieux en le disant) un texte de Christophe Grossi mis en ligne le 27 février 2011 sur son site Déboîtements que je vous invite à visiter. J'ajoute à Plis une contribution personnelle, non en réponse à la question posée par le texte de (...)
  • Comme une vague sous le vent, dans Journal hétéroclite, le 11 janvier 2014

    Construire un site, c’est écrire en marchant

    J’aime bien ranger mais sans plus. Il arrive que, sur mon bureau, se mélangent les papiers de plusieurs projets que je mène simultanément. Et voir ces écritures se mélanger parfois, non se fondre ni se confondre, mais plutôt se lier, s’attacher entre elles par des signes, se nouer, voir cela ne me déplaît pas. Pour autant, j’ai appris avec l’expérience que dans l’espace d’un site, (...)

0 | 10