Les cahiers de Serge Bonnery

droits de l’homme

Articles

  • La condition féminine dans le monde arabo-musulman, le 9 décembre 2013

    Avec Djemila Benhabib, prix Laïcité République 2012

    Djemila Benhabib est journaliste, écrivaine et militante. Née en Ukraine d'une mère Chypriote grecque et d’un père algérien, elle a grandi, à Oran, dans une famille de scientifiques engagée dans les luttes politiques et sociales.Très tôt, elle prend conscience de la condition subalterne des femmes de son pays, de leurs douleurs et de leurs aspirations. Elle vit aujourd'hui à Québec. (...)
  • La littérature, la révolution et le mal, le 10 janvier 2014

    Avec Jorge Semprun, écrivain

    Les 21 et 22 août 2009, Jorge Semprun était l'invité d'honneur du festival Un livre à la mer organisé à Collioure par Jean-Pierre Gayraud, un éditeur des Pyrénées-Orientales (Cap Béar Editions). Il animait un débat sur le thème de la condition humaine, à partir du livre éponyme d'André Malraux. L'entretien ci-dessous a été réalisé dans le cadre de ce festival. J'emprunte volontairement (...)
  • Jean Jaurès, mort pour la paix, le 27 avril 2014

    Avec Jean Sagnes, professeur émérite d’histoire contemporaine

    « Jaurès a été le dernier rempart contre la grande boucherie » Dessin de l'artiste marocain Brahim Raïs (avec l'aimable autorisation des éditions Talia) Professeur émérite d’histoire contemporaine et ancien président de l’université de Perpignan, l’universitaire Jean Sagnes publie les discours de Jean Jaurès contre la guerre. Dans l'entretien qu'il nous a accordé, il brosse le portrait (...)
  • Grandeur, dans Journal hétéroclite, le 30 novembre 2014 Le pape François a prononcé cette semaine deux discours devant le parlement européen et le Conseil de l’Europe. A Strasbourg, le chef de l’église catholique a parlé d’une Europe « vieillie » qu’il a comparée à une « grand-mère » fatiguée. « Où est ta vigueur ? », s’est interrogé le pontife. « Où est cette tension vers un idéal qui a animé ton histoire et l’a rendue grande ? » Il n’est pas sûr (...)
  • L’air du temps..., dans Journal hétéroclite, le 7 décembre 2014 Ce dimanche 7 novembre au matin, une marche citoyenne a lieu à Créteil où un couple a été agressé à son domicile en raison des origines juives du jeune homme. En sept mois, les actes antisémites ont doublé en France : + 91 % par rapport à 2013, selon le Service de protection de la communauté juive qui constate aussi que le passage à l’acte est désormais plus fréquent (+ 126 %) que la (...)
  • Quand Malraux s’éveille à la politique, le 9 mai 2015

    avec Raoul Marc Jennar, pour "Comment Malraux est devenu Malraux"

    Raoul Marc Jennar est docteur en science politique et en études khmères à l'Institut national des Langues et Civilisations Orientales à Paris. Administrateur des Amitiés Internationales André Malraux, il a participé à l'édition du deuxième tome de ses œuvres complètes dans la Bibliothèque de la Pléiade. Il publie aujourd'hui un livre sur l’aventure indochinoise du futur grand écrivain. (...)
  • La douleur, dans Journal hétéroclite, le 10 mai 2015 Binta Abdullahi a 18 ans. Elle était parmi les captives de Boko Haram libérées la semaine dernière par l’armée nigériane. Près de 700 femmes et enfants ont ainsi été sauvés après une intervention militaire dans la forêt de Sambisa où les jihadistes liés à l’Etat islamique détenaient leurs otages. 275 d’entre eux ont été transférés dans un camp de déplacés où ils sont arrivés épuisés (...)
  • "La liberté n’est pas la misère", dans Le génie de 1789, le 15 octobre 2016

    De Camilles Desmoulins (le Vieux Cordelier).

    "Quand même le salut du peuple devrait, dans un moment de révolution, restreindre aux citoyens la liberté de la presse, je crois que jamais on ne peut ôter à un député le droit de manifester son opinion ; je crois qu'il doit lui être permis de se tromper ; que c'est en considération de ses erreurs que le peuple français a un si grand nombre de représentants, afin que celles des uns (...)
  • "Un digne et salutaire usage de la raison", dans Le génie de 1789, le 18 octobre 2016

    Robespierre sur la liberté de la presse (mai 1791)

    Le droit d’opposition est au fondement de toute citoyenneté. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 reconnaît à tout citoyen, au nom des droits de l’homme [4], le droit de s’opposer à une loi qui lui paraîtrait remettre en cause ces droits, sans pour autant perdre, par l'expression de cette opposition, son statut de citoyen. Par extension, est reconnu, ici, le (...)
  • La liberté d’Asli Erdogan est notre liberté, dans Journal hétéroclite, le 16 novembre 2016

    "L’écriture est sacrée et il faut la protéger." Asli Erdogan

    Notre liberté est entre les mains de la romancière turque Asli Erdogan. Elle est détenue dans les geôles de la dictature turque et risque la prison à vie. Son crime ? Avoir écrit dans une presse favorable aux revendications du peuple kurde. Dans une lettre qu'elle adresse au monde, elle met en garde sur la dictature qui, un jour, envahira à nouveau toute l'Europe si nous laissons (...)

0 | 10


[1Jorge Semprun a été ministre de la Culture du gouvernement de Felipe Gonzalez de 1988 à 1991

[2La loi du sang. Penser et agir en nazi, par Johann Chapoutot. Gallimard.

[3Ni droite ni gauche l’idéologie fasciste en France, par Zeev Sternhell. Folio Gallimard.

[4Dans son livre Relire la Révolution qui vient de paraître aux éditions Verdier et dont il sera souvent question dans cette rubrique justement consacrée à la relecture de la Révolution française à travers les textes de ses inspirateurs et de ses acteurs, Jean-Claude Milner analyse ce qu’il considère comme la singularité majeure du texte de la Déclaration de 1789 : la distinction, en même temps que le rapprochement (les deux dans un mouvement commun) de droits de l’homme ET du citoyen. Nous aurons à consacrer des pages futures à cette analyse et à la lecture qu’en donne Jean-Claude Milner au regard des situations et des enjeux dans le monde contemporain.

[5Quel autre but que celui de faire de nous « des instruments passifs et de vils automates » poursuit le système capitaliste/libéral dans lequel nous tentons de survivre et qui - nous aurons à y revenir - nous entraîne dans sa propre chute ?