Les cahiers de Serge Bonnery

Karl Marx

Articles

  • "L’homme n’est pas une abstraction", dans Marx & marxisme, le 14 novembre 2016

    La praxis dans les "Thèses sur Feuerbach".

    § Au printemps 1845, Marx entreprend une critique de la philosophie de Feuerbach. Il en ébauche les traits dans un texte connu sous le nom de Thèses sur Feuerbach qui se compose de onze paragraphes. Les lecteurs de Marx voient dans cet écrit une critique de l'idéalisme philosophique et surtout, la pose - en quelque sorte - de la première pierre de ce qui deviendra bientôt - avec (...)
  • "Un saut dans l’Histoire", dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 23 décembre 2016

    Relire pour reconstruire un idéal de la Révolution ?

    [Relire la Révolution de Jean-Claude Milner (Verdier) - note de lecture # 2] Jean-Claude Milner recense trois « révolutions idéales » en ce qu’elles rassemblent tout ou partie des traits morphologiques définis par la croyance révolutionnaire [1] : la révolution française (1789), la révolution soviétique (1917) et la révolution chinoise (1949). Chacune, explique-t-il, est « une (...)
  • Recommencer et/ou relire la Révolution ? , dans Relire avec Jean-Claude Milner, le 16 janvier

    Un face à face Milner-Badiou... à contre-courant.

    [Le 19 décembre 2016, l’émission Contre-courant animée par la journaliste Aude Lancelin et le philosophe Alain Badiou depuis La Commune d’Aubervilliers, recevait Jean-Claude Milner pour son livre Relire la Révolution paru aux éditions Verdier. Face aux thèses défendues par Jean-Claude Milner dans son ouvrage, et notamment sa critique radicale des révolutions russe et chinoise qui, (...)
  • "Du très possible communisme...", dans Révolutions & révolutionnaires, le 17 janvier

    Karl Marx et la Commune de Paris (approche).

    [Dans leur livre Découvrir Marx qui inaugure aux Editions sociales la nouvelle collection Les Propédeutiques, les philosophes Florian Gulli et Jean Quétier proposent, dans une forme très pédagogique, une relecture d'une douzaine de textes du philosophe qui permettent d'entrer dans sa pensée en levant l'obstacle de la difficulté que peut poser sa compréhension à des bon (...)
  • Lire et agir avec Marx, dans Marx & marxisme, le 21 janvier

    Une postface de Lucien Sève.

    § L’ouvrage Découvrir Marx des philosophes Florian Gulli et Jean Quétier qui inaugure la collection Les Propédeutiques aux Editions sociales, se termine par une postface de Lucien Sève qui, dans le prolongement de l’intention du livre, est une invitation à commencer ou recommencer à lire Marx. Idée et classe dominantes Selon Marx, explique Lucien Sève, les idées dominantes sont (...)
  • Marx et les droits de l’homme… égoïste, dans Marx & marxisme, le 31 janvier

    Le droit de propriété, un obstacle à l’émancipation totale de l’homme.

    C’est dans son texte intitulé Sur la question juive que Marx parle des déclarations des droits de l’homme et du citoyen promulguées en France en préambule des constitutions de 1791 puis de 1793 [3] « Aucun des prétendus droit de l’homme ne dépasse l’homme égoïste », tranche Marx dans une critique pour le moins radicale des déclarations. Ce que reproche le philosophe à ces textes ? (...)
  • Marx : travailler moins, vivre libre, dans Marx & marxisme, le 2 février

    Marx et la réduction de la journée de travail.

    La question du travail - ou plus exactement de la relation de l’individu au travail et non pas vue au seul prisme du chômage - revient en force dans le débat politique à la faveur, notamment, de la proposition de revenu universel avancée par Benoît Hamon, le candidat des socialistes à l’élection présidentielle de 2017. Dans le livre III du Capital, Karl Marx interroge cette (...)
  • Rythme intérieur et mouvement dialectique, dans Spicilège, le 8 février

    Individu et société (sur le dernier discours de René Crevel).

    Le 22 juin 1935, René Crevel devait prononcer un discours à la tribune du Congrès international des écrivains pour la défense de la culture qui se réunissait depuis la veille à la Mutualité, à Paris. Il était sensé traiter du rapport de l’individu à la société. René Crevel a écrit ce discours [5] mais ne l’a pas prononcé pour la raison que le 18 juin, il s’est donné la mort par le gaz (...)
  • Le tableau noir de la bourgeoisie, dans Marx & marxisme, le 4 septembre

    Une lecture du Manifeste du parti communiste (chapitre I - 1).

    Le Manifeste du parti communiste publié pour la première fois par Karl Marx et Friedrich Engels en 1848 débute par cette affirmation qui flotte sur le temps comme un étendard : « L’histoire de toute société jusqu’à nos jours est l’histoire de la lutte des classes ». Le débat demeure cependant intense autour de la notion de « lutte des classes » [8]. Certains se sont empressés (...)
  • Le capitalisme est un despotisme , dans Marx & marxisme, le 5 septembre

    Une lecture du Manifeste du parti communiste (chapitre I - 2).

    Le système capitaliste bourgeois qui se dévore lui-même et représente désormais un danger pour l’avenir même de la planète, a profondément bouleversé le visage du monde. Les campagnes se sont dépeuplées au profit des villes où « la propriété des moyens de production est concentrée dans les mains de quelques-uns ». Nous vivons en ce XXIe siècle sous « la domination économique et politique (...)

0 | 10


[2La vidéo de la conférence est dans Le Journal de l’Epervier

[3L’extrait du texte analysé ici est publié par Florian Gulli et Jean Quétier dans leur livre Découvrir Marx paru aux Editions sociales. Il s’agit ici d’une note de lecture élaborée à partir de leur commentaire.

[4cité par Florian Gulli et Jean Quétier dans leur livre Découvrir Marx paru aux Editions sociales. Ceci est une note de lecture de leur commentaire du texte de Marx.

[5Le texte a été publié dans le numéro de la revue Commune paru en juillet 1935. Repris dans René Crevel, Œuvres complètes, éditions du Sandre (tome 2).

[6Poète, journaliste, critique littéraire à l’Intransigeant, Georgette Camille a collaboré aux Cahiers du Sud aux côtés d’André Gaillard ainsi qu’à de nombreuses revues parmi lesquelles Le Grand Jeu et Bifur. Traductrice, elle sera l’une des toutes premières à traduire Virginia Woolf en France. (source : notice de la BNF).

[7cité par François Buot dans sa biographie de René Crevel parue aux éditions Grasset

[8Interrogée sur France Inter au lendemain de la présentation des ordonnances destinées à détruire les conquêtes sociales inscrites dans le code du travail, la ministre Muriel Pénicaud déclarait : « La lutte des classes est une mauvaise lecture du monde ».

[9Ce qui signifie de fait que le chômage est en soi une condamnation.