Les cahiers de Serge Bonnery

Bob Dylan

Articles

  • Bob Dylan aux avant-postes, dans Bob Dylan, le 11 janvier 2016

    65-66, les années charnières.

    Entre 1965 et 1966, Bob Dylan qui a jusque-là marqué de son empreinte la scène folk de Greenwich Village, est pris d’une fièvre créatrice exceptionnelle. Sous ses doigts, les chansons coulent de source. Trois albums sortent en moins de deux ans, trois piliers de la discographie dylanienne, trois météorites heurtant de plein fouet la planète rock. Dans l’ordre d’apparition : (...)
  • Tout va bien pour Dylan et Clapton, dans Bob Dylan, le 1er juin 2016

    Les guitaristes, ces héros...

    Bob Dylan - Eric Clapton - Eté 1999 Pour paraphraser le titre de l’album de l’un des deux - I still do de Clapton -, ils « font » encore... Bob Dylan à 75 ans, Eric Clapton à 71 sont toujours là. Aussi infatigables qu’ils ont pu se révéler parfois insondables, juste pour maintenir la flamme. En tout cas, force est de reconnaître aujourd’hui qu’ils n’ont jamais renié leurs premières (...)
  • Bob Dylan revisited, dans Bob Dylan, le 23 octobre 2016

    L’auteur-compositeur a reçu le prix Nobel de littérature.

    [On a tout dit et tout écrit sur Bob Dylan, star du rock, icône d’une Amérique clandestine selon Greil Marcus, l'un de ses critiques les plus avisés. Lui se définit simplement comme un « songwriter ». Le prix Nobel de littérature 2016 lui a été attribué pour sa capacité à inventer « de nouvelles formes d’expression poétique ». Entre 1964 et 1966, las de l'objet de culte militant dans (...)
  • La chanson qui a tout changé, dans Bob Dylan, le 14 décembre 2016

    Le continuum Dylan-temps #1

    Ce que je voudrais montrer d’abord dans ces notes à la volée, comme dérobées au temps qui court avec toujours, sur nos vies, quelques longueurs d’avance lesquelles Soit nous accablent, courbant notre dos, Soit nous transforment dans nos profondeurs insondables, Ce que je voudrais montrer, donc, est que Bob Dylan, quoi qu’on en ait dit, n’est pas insaisissable. Ses paroles, à (...)
  • 1966, la naissance d’un mythe, dans Bob Dylan, le 26 décembre 2016

    1966, l’année de la consécration ou celle du naufrage.

    La tournée que Bob Dylan entreprend en 1966 est censée couronner plusieurs années de créativité exceptionnelle durant lesquelles l’auteur-compositeur a publié deux albums cultes, Bringing it all back home puis Highway 61 revisited (les deux en 1965), la sortie de Blonde on Blonde étant prévue pour le mois de mai 1966. Elle intervient toutefois dans un contexte tendu. Don’t look (...)
  • Une langue poélitique, dans Sur la langue, le 11 janvier

    Woodie Guthrie / Aharon Appelfeld / Bob Dylan.

    Dès les années 30, le chanteur protestataire américain Woodie Guthrie inscrivait sur toutes ses guitares : « This machine kills fascists » (Cette machine tue les fascistes). Avec des notes posées sur des mots. Pas avec des balles. Les guitares de Woodie Guthrie envoient des textes en direction des océans pour que partout dans le monde les hommes les entendent et, dans une même (...)
  • "Raconter le ciel", dans Phragmes, le 7 février

    Bob Dylan / Jean-Claude Pirotte.

    Parfois, le ciel parle. Mais je n'entends pas toujours ce qu'il dit. Des mots m'échappent. Ils sont emportés par le vent. Quelqu'un a déjà dit quelque chose comme ça, un jour, pas seulement à propos des mots. Il l'a dit - plus exactement chanté, accompagné de sa guitare et de son harmonica - à propos des blessures que les hommes infligent aux hommes, des canons qui tonnent, des (...)

[1Quand le bateau viendra, in The times they are a-changin’, 1964.

[2En philosophie, le continuum est un objet (ou phénomène) dont on ne peut considérer une partie que par abstraction. Le mot latin - neutre de continuus - est employé par Leibniz en 1710 pour désigner le continu.

[3Aharon Appelfeld, Histoire d’une vie, traduit de l’hébreu par Valérie Zenatti, Points Seuil.

[4« Voici pour les cœurs et les mains des hommes / Venus avec la poussière et repartis sous le vent ».)

[5Combien de fois un homme doit-il regarder en l’air avant d’apercevoir le ciel ? Bob Dylan, Blowin’ in the wind, chanson gravée dans l’album The Freewheelin’ Bob Dylan en 1963.