Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Résidence/s > Jaume Saïs > L’âme des oiseaux (III)

L’âme des oiseaux (III)

mercredi 3 octobre 2018, par Serge Bonnery

L’âme des oiseaux est le premier livre publié par Jaume Saïs. Livre autobiographique explique l’auteur. « Les oiseaux, dit-il, ont toujours fait partie de ma vie ». Jaume ses souvient : « Mon père volait des nids dans les arbres, pendait une cage sur place. Les parents les nourrissaient à travers les barreaux. Il les ramenait ensuite à la maison. Des serins, chardonnerets ou verdiers. Et même des moineaux. Tout passe, ici, par un regard d’enfant. Le mien ».

Derniers extraits choisis.

Rejoindre quatre ou cinq copains au bord de la Têt [1]... Un trou d’eau au milieu des joncs où le sable est rare.
On se baigne et se repose, le visage contre le soleil, un rêve de femme perdu sur les falaises d’en face, nues comme des danseuses d’argile.
Le songe aussi généreux que le galbe, né de la caresse de Maillol. Douloureux au moment du réveil, sexe braqué sur la rivière telle une encombrante canne à pêche.
On ne prenait que de petits poissons...
Fils trop grossiers.

Vagabondages dans la nuit. En compagnie de son ombre.
C’est tellement plus rassurant.
Un brin de lumière suffit à la mettre en évidence.
Tu viens,
Michel a sursauté.
La fille a surgi d’une de ces rues qui descendent de Saint-Dominique et débouchent sur le boulevard face au square Bir-Hakeim [2]. Elle aurait pu être jolie, si ce n’était cette immense lassitude dans les yeux, les draps de toutes les nuits..
Laisse tomber, j’ai à peine de quoi prendre le train de Perpignan à Rivesaltes..
Elle a souri.
Combien ?
Peut-être cinquante.
Viens.
Petit voyage. Ombre d’une porte.
Surprise de vêtements à peine froissés.
Départ dans l’arrondi de sa bouche, arrivée dans le creux de sa main.
Ciao !
Oui. Salut.
Fauché. Plus de blé. Cinquante balles.
Rien pour la farine. Encore moins pour le pain.

copyright Jaume Saïs

[1Fleuve des Pyrénées-Orientales.

[2Noms de lieux de la ville de Perpignan.

<

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.