Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Poèmes > La volupté de l’escargot

La volupté de l’escargot

vendredi 18 mai 2018, par Serge Bonnery

Depuis l’enfance, je suis en admiration devant la marche de l’escargot. Sa souplesse. Sa fluidité. Sa manière unique de glisser sur la feuille verte qui lui tient lieu de point d’appui. D’un mouvement ondulatoire, il ramène sa coquille à hauteur de ses antennes avec l’élégance surannée du dandy.

Le voici jetant sa cape sur son épaule et tournant le dos à la foule qui se presse au salon. Il pose un œil négligemment sur la partition. Effleure les touches du piano et disparaît. Personne n’a remarqué sa présence.

Il pleut.

Il y avait de la volupté dans ses gestes, regrettent les dames. Ses mots nous sont demeurés inconnus, disent les diseurs.

Bien du temps passe en vies perdues.

<

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.