Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Poèmes > Couleur de l’adieu

Couleur de l’adieu

mardi 8 mai 2018, par Serge Bonnery

1

Sous les poutres de la halle déserte, la rue dormait. Un filet d’or coulait de la fontaine. Deux chiens assis jouaient à la roulette russe. Ils échangeaient des clés contre des cigarettes.

Je suis passé sans bruit. Je ne les ai pas regardés. Leur ombre dessinait un Christ flasque au plafond de la chambre. Le bois craquait des lits anciens et des charpentes. J’avais accompli le chemin.

Enveloppés dans les plis du rideau, les oiseaux de nuit assistaient au spectacle. Leurs ailes déployées sur des épaules sans lendemain.

2

Je suis parti. J’ai quitté la ville. Vu bleuir les collines à l’horizon bientôt de pluie.

Aucun vent ne soufflait. L’inclinaison des branches était inhabituelle. Toute chose muée en sentinelle au bord du temps.

Ce paysage était l’envers de la réalité. Toutes les nuits y portaient la couleur de l’adieu.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.