Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Matériau > « Retenir quelque chose »

« Retenir quelque chose »

samedi 13 janvier 2018, par Serge Bonnery

Nous vivons entourés de rien. Les yeux rivés au sol. Je ne suis pas en mesure d’appréhender ce rien car je suis incapable de le décrire. Face au mur. La tête dedans.

Je peux essayer de me convaincre qu’il s’agit d’un trou, devant moi. Que ce rien n’est autre qu’un trou. Mais un trou ne parle pas. Il ne dit rien.

Je peux à la rigueur en prendre la mesure. Je saurai alors quelle est sa profondeur. Jusqu’où il descend. J’aurai une idée du trou mais je n’apprendrai rien sur le trou lui-même. Je serai forcé d’admettre que la nature d’un trou se limite à sa dimension. Un trou ne dit rien. Je ne sais pas savoir rien. Personne ne m’a appris.

Si, en outre, la profondeur du trou est telle qu’elle dépasse ma portée visuelle, alors le trou devient noir, ce qui rend ma saisie totalement impossible. Si je ne vois rien du trou, je ne sais rien de lui. Si je ne vois rien du tout, je ne sais rien de lui non plus. Si je ne vois rien, je ne sais rien.

Et sentir ? Toucher ? Je ne sais pas me servir de mes sens. Personne ne m’a appris. Je marche à l’envers.

Un trou ne s’écrit pas. N’est rien. C’est pour cela qu’on s’y noie, qu’on s’y perd, que l’on y est jeté à l’heure de notre mort. Dans le rien.

« Ecrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes » [1].

Retenir, arracher, creuser, laisser, faire survivre.

Essayer.

Bribes, trace, marque, signes, sillon.

Vide.

Quelque chose (ou rien, cela va sans dire).


[1Georges Pérec, Espèces d’espaces, éditions Galilée.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.