Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Phragmes > Le réel m’échappe

Le réel m’échappe

vendredi 12 janvier 2018, par Serge Bonnery

Parfois, je me sens griffé par le sens que la morale m’impose.

Ici, il faut parler. Surtout pour ne rien dire. Ici est un lieu neutre. Sans odeur. Conforme et immature.

Poussé à l’extrême, ce n’est même pas un lieu. Ce n’est rien. Moins qu’un trou.

Pourtant, nous désirons être. Ce désir est plus fort que nous. Comment être dans un lieu de rien ?

En pareil cas, consommer rassure. Consommer procure une sensation d’existence. J’achète donc je suis. Et le réel m’échappe.

En consommant, je crois que j’existe. C’est une illusion. En réalité, je ne fais que m’enfoncer dans le rien. Et le réel m’écharpe.

J’ai quitté le réel sans m’en apercevoir. Il suffit pour cela de pousser un chariot dans les allées d’une grande surface. J’ai quitté le réel. Me voici disponible pour toutes sortes de manipulations.

Griffé. Raturé. Offert.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.