Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Phragmes > L’œil nu

L’œil nu

lundi 8 janvier 2018, par Serge Bonnery

Espèces d’espaces de Georges Pérec (éditions Galilée). Le prière d’insérer débute par cet énoncé : « L’espace de notre vie n’est ni continu, ni infini, ni homogène, ni isotrope ».

Qu’est-ce qu’écrire ? Occuper un espace. Celui de la page. Admettons. Mais surtout, le circonscrire. Le (dé)limiter. Il n’existe pas d’espace infini. Ou s’il en existe un, il est hors de portée. Hors de notre vue. Hors de l’écriture.

Nous écrivons l’œil nu.

« Nous nous servons de nos yeux pour voir. Notre champ visuel nous dévoile un espace limité (…) Lorsque rien n’arrête notre regard, notre regard porte très loin. Mais s’il ne rencontre rien, il ne voit rien ». Georges Pérec, op. cit., extrait du chapitre L’Espace.

Le livre commence par la page (là où l’espace prend forme). Puis de la page, nous passons au lit, du lit à la chambre, de la chambre à l’appartement, de l’appartement à l’immeuble, de l’immeuble à la rue, de la rue au quartier, du quartier à la ville, de la ville à la campagne, de la campagne au pays, du pays à l’Europe, de l’Europe au monde, du monde à l’espace. Ici le livre finit.

Tout espace est limité. Un espace illimité n’est plus un espace. Ce n’est rien. Quelque chose - puisqu’on ne peut le dire autrement - que nous sommes incapables de voir. Un trou.

Lorsque mon regard ne se pose sur aucune limite – c’est le cas, par exemple, lorsque, en bord de mer, je regarde en direction de l’horizon, ou encore quand une situation m’ennuie et que je lève les yeux au ciel – je ne vois rien. Au-delà de l’espace, il n’y a rien.

« Isotrope : qui présente les mêmes propriétés physiques dans toutes les directions. L’espace est isotrope ». [1] Nous, non.


[1Définition du Grand Robert de la langue française.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.