Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Matériau > Une page qui se tourne

Une page qui se tourne

vendredi 5 janvier 2018, par Serge Bonnery

Je ne fais pas grand cas des prévisions que je m’étais fixées et que je n’ai pu accomplir. Inconsciemment, la page qui se tourne produit un sentiment indescriptible.

L’écriture a-t-elle vocation au vide ?

Mon souci de faire les choses du mieux possible dans la hantise du jugement d’autrui. As-tu bien travaillé ? As-tu terminé tes devoirs ? Suis-je à ce point demeuré l’élève discipliné qui s’échine pour la bonne note ? Mais qui – paradoxe – fut plus d’une fois surpris en train de suivre des yeux le vol énigmatique de l’oiseau à qui tout le ciel appartient.

Je vis de fièvres urgentes à l’âge où, malgré mes réticences, compter le temps devient une nécessité.

Si nous savions.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.