Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecrit/s > Phragmes > Un compromis

Un compromis

mercredi 3 janvier 2018, par Serge Bonnery

Je ne suis pas demeuré inactif. J’ai procédé à une refonte totale. Adopté de nouvelles répartitions. Une classification plus lisible de mes activités, mais pour qui ?

Terminé Le Carnet Vénitien d’Alex Susanna [1]. Comment l’écriture se glisse dans les ruelles, épouse les angles morts de la ville suspendue, les hésitations des canaux. La fausse sensation du passé qui se glisse dans le présent. C’est exactement l’inverse qui se produit. Le passé est là. Il s’impose. Le présent doit composer avec lui. La vie à Venise est un compromis permanent. Et ailleurs ?

La ville vous aspire. Vous happe. Elle ne vous appartient pas. Ne dépend pas de vous. Elle fuit sous vos pas, se dissimule dans le brouillard et vous enserre dans ses tentacules. Vous êtes devenu son jouet. Elle a fait de vous un enfant.

Au hasard : « A Venise, je pense encore au quai, ici, tout le monde est en transit ». Et ailleurs ?


[1Traduit du catalan par Patrick Gifreu. Editions Mare Nostrum. Poète et traducteur, Alex Susanna a enseigné la littérature à l’université de Barcelone. Il est le fondateur du Festival international de poésie de Barcelone. En 1993, quand ce livre est paru dans sa traduction française, il était directeur des éditions barcelonaises Columna.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.