Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Chantiers > Journal hétéroclite > La hantise des grottes

La hantise des grottes

jeudi 7 décembre 2017, par Serge Bonnery

J’espère que la nuit sera moins froide que les extases qui exaspèrent le passant considérable (ou pas).

Aujourd’hui, rien n’avance. Je me perds. Ebauché un plan. Griffonné un semblant de ligne. Fil pâle. Il faudrait resserrer. Intensifier. Densifier. Je n’ai pas. Je cherche. Mieux vaut laisser là. Respirer. La nuit éteint la veille. C’est angoissant de ne pas voir la fin.

La hantise des grottes : idée de titre empruntée au poème Mémoires d’un imaginiste de Christian Dotremont. Il parle, dans ce poème de 1963, d’un voyageur qui venait de Bruxelles. En rentrant de Charleville, j’ai acheté chez un bouquiniste, sur un quai de Seine face au boulevard Saint-Michel, le volume des œuvres poétiques complètes de Christian Dotremont parues au Mercure de France en 1998 sous la direction de Michel Sicard et avec une préface d’Yves Bonnefoy. La hantise des grottes. J’y reviendrai.

L’aube confuse (idée de titre venue de nulle part).

"Il neige de l’encre noire sur le papier blanc, c’est curieux". (Christian Dotremont, Réflexions toutes faites).

Quelque chose comme un nœud qui se fait et se défait dans le même mouvement. L’écriture ?

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.