Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Fragmes (esquisses) > Prise de terre

Prise de terre

samedi 24 juin 2017, par Serge Bonnery

Un inconnu avoue à qui veut l’entendre ne rien connaître aux bords saturés des rivières, mélange d’acide et de gloussements. Sous le ciel, un cabaret de lunes en goguette plonge ses mains dans la moiteur. On annonce une panne générale de désir sur de larges panneaux qu’on peut lire à des années lumière. Cette perspective froisse des susceptibilités anodines.

Le monde fuit ses images de guerre. La peste le poursuit comme une parade nuptiale. Sans crier gare, Narcisse crève l’œil du cyclope étonné de tenir encore debout après tant de vicissitudes. L’idolâtrie est une misère.

Un inconnu, en pleine rue, vocifère en direction d’une porte cochère. Il prononce des paroles incompréhensibles comme on retire l’électricité aux usines. Va pour la probité !

<

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.