Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Poèmes > La vérité s’efface

La vérité s’efface

mardi 18 avril 2017, par Serge Bonnery

A force de travail la mer rompt les amarres
la ville lumineuse et sombre s’éloigne
broyeuse d’âmes et de lampions
nous la voyons s’évanouir tandis que

sur les quais errent encore de rares silhouettes ne tenant qu’à l’infime de leur vie intérieure dont nous ne saurons rien tant nous échappe la consistance de l’Etre attachée à la morsure de sa disparition

la vérité s’efface sous la pellicule invisible des eaux glacées

aucune perspective ne se dessine hormis le silence des roches et le clapotis des vagues dans la moiteur du crépuscule abandonné au calme des nuits lentes et portuaires

<

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.