Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Journalier/s > Le blog/journal (archives) > Liberté pour Asli Erdogan

Liberté pour Asli Erdogan

mercredi 23 novembre 2016, par Serge Bonnery

« Parfois, pourtant, très rarement, j’entends en moi une voix qui ne semble ni émaner d’un être humain ni s’adresser aux hommes. J’entends mon sang qui se réveille, coule de mes vieilles blessures, jaillit de mes veines ouvertes… J’entends des cris qui ravivent mes plus anciennes, mes plus authentiques terreurs et je me rappelle qu’ils sont nés du désir de vivre... » [1]

La prison à vie pour avoir publié des articles dans le journal pro-kurde Ozgur Gundem dont la publication est désormais par le gouvernement : voilà ce que risque la romancière turque Asli Erdogan dont le sort doit être fixé aujourd’hui avec l’annonce de la décision de justice.

Depuis son arrestation, le 17 août dernier, à l’appel des écrivains Tieri Briet et Ricardo Montserrat Galendo, des rencontres et lectures ont lieu partout en France pour faire entendre la voix de l’écrivaine et la soutenir dans son combat pour la liberté d’expression et de création.

La librairie Torcatis de Perpignan prend toute sa part dans cette action militante. Samedi dernier, à l’initiative d’Etienne Rouziès et du groupe Le Vent des Rues que nous avons déjà évoquée ici, plusieurs lecteurs se sont installés rue Mailly, devant la librairie, pour lire des textes d’Asli Erdogan et sensibiliser les passants à l’instauration d’une dictature en Turquie.

Ce jeudi soir, entre 18 h et 19 h, une nouvelle initiative aura lieu dans le cadre de l’exposition En double compagnie que la librairie accueille jusqu’au 26 novembre. Les deux artistes, Hélène Peytavi et Muriel Valat-b, entourées de plusieurs lecteurs, prolongeront la visite guidée de leur exposition par une manifestation de soutien à Asli Erdogan et à l’ensemble des prisonniers politiques actuellement incarcérés en Turquie.

JPEG - 51.3 ko
En double compagnie - Hélène Peytavi et Muriel Valat-b à la librairie Torcatis

Des textes de la romancière seront partagés et une lettre signée par tous ceux qui le souhaiteront, sera lue avant de lui être envoyée dans sa prison en signe de solidarité.


A savoir également : une pétition est en ligne sur le site change.org pour demander la libération d’Asli Erdogan.

Le site diacritik.com met à jour quotidiennement un dossier consacré à la romancière. On y trouve des textes et tous les liens utiles pour soutenir la cause des prisonniers politiques et la liberté d’expression en Turquie.

Lire aussi : l’appel de Tieri Briet sur Diacritik.


[1extrait de Le bâtiment de pierre, d’Asli Erdogan, éditions Actes Sud, traduction Jean Descat.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.