Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Lettres > Anthologie poétique > Leonard Cohen : "Sur les lances du vent..."

Leonard Cohen : "Sur les lances du vent..."

vendredi 11 novembre 2016, par Serge Bonnery

[Léonard Cohen (1934-2016) - Les mots du poète demeurent]

Chanson

(...)

Et que la nuit doucement prenne soin d’elle
que d’en haut les étoiles préservent la blancheur
de sa chair découverte
Et que toujours mon nom de bronze
puisse toucher ses mille doigts
que ses pleurs le rendent plus éclatant
qu’enfin je sois fixé comme une galaxie
et ma mémoire gardée
dans ses cieux secrets et fragiles.

Possédant chaque chose

Pour l’amour de toi j’ai promis de glorifier la lune,
de dire la couleur de la rivière,
de trouver des mots nouveaux pour exprimer l’agonie
et l’extase des mouettes.

Avec toi tout près,
tout ce que les hommes font, observent
ou plantent, est proche, est mien :
les mouettes qui doucement frémissent, doucement chantent
sur les lances du vent ;
la grille de fer au-dessus de la rivière ;
le pont retenant entre ses doigts de pierre
son froid et brillant collier de perles.

Les branches des arbres sur le rivage,
comme les cartes tremblantes des rivières,
demandent alliance à la lune
pour qu’elle détourne le cours tourmenté de leurs voyages
hors du ciel ténébreux,
mais rien dans le ciel ne répond.
Des branches ne parvient qu’un son
à des lieues de vent.

Avec ton corps et des paroles
tu as parlé pour chaque chose,
tu t’es emparée de l’étranger que j’étais,
tu m’as uni
à la racine, la mouette et la pierre,
et puisque je dors si près de toi
je ne peux les étreindre
ni connaître un intime amour avec elles.

Tu t’inquiètes que je puisse te quitter.
Je ne te quitterai pas.
Seuls les étrangers voyagent.
Possédant chaque chose,
je n’ai nulle part où aller.

(Extraits de Poèmes et chansons - Editions Christian Bourgeois (10/18) - Traduction Jacques Vassal - Jean-Dominique Brierre)

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.