Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecriture/s > Séries > Venise > Silhouette

Silhouette

jeudi 25 février 2016, par Serge Bonnery

Il est entré, frêle silhouette enserrée dans un long manteau sombre et coiffée d’une casquette taillée dans un motif écossais. Il s’est approché du bar et d’un signe de tête a commandé un verre de vin blanc que la serveuse lui a préparé dans l’instant. Il esquisse furtivement les gestes simples d’un habitué.

Depuis qu’il a pris sa retraite et qu’il a retrouvé les rues de son enfance, il s’arrête ici tous les soirs. Il retrouve au comptoir ses amis d’autrefois. Ceux qui n’ont jamais quitté le quartier et auprès de qui il recueille une foule d’anecdotes sur la vie qu’il n’a pas connue. Il éprouve de la nostalgie à l’égard de ce temps qui lui a été comme volé et ce sentiment l’enveloppe dans un halo de douceur. On dirait que rien ne peut l’atteindre. Le battement d’aile d’un pigeon suffit à l’émouvoir.

Il a mené la vie simple d’un caissier de banque occupé toute la journée, derrière son guichet, à servir des clients affairés. Il a connu la cohue des grandes villes, le tintamarre irrité des klaxons, les semaines sans repos, les dimanches inusables, les allées du jardin public, la compagnie doucereuse des cygnes et les enfants piaillant dans les jupes des mères.

Il lui arrive de conter à ses amis, quand ils reviennent à sa mémoire, quelque souvenir de ce passé voué au seul labeur. Tout en l’écoutant avec l’avidité des oisillons, ils le dévisagent. Leur incrédulité se lit dans leurs regards perdus.

Il se retrouve alors dans la position de ces explorateurs qui, de retour d’une île inconnue, attirent sans peine l’attention de leur entourage par l’exotisme de leur conversation.

<

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.