Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Ecrits Autres > Esquisses > Un mystique à l’état sauvage (sur Rimbaud)

Un mystique à l’état sauvage (sur Rimbaud)

mercredi 30 décembre 2015, par Serge Bonnery

Rimbaud : un mystique à l’état sauvage, écrit Claudel.

Chercheur d’inconnu, de l’invisible qui se cache derrière les choses

[vivre en harmonie avec le cosmos]

En 1912, Paul Claudel préface l’édition des poésies de Rimbaud au Mercure de France.
En 1938, Henry Miller publie un Rimbaud.

Juin 1886, la rencontre fulgurante. Claudel « rencontre » Rimbaud par la lecture des Illuminations sur la berge d’un fleuve.

Claudel parle - mai 86 au Luxembourg, revue La Vogue où paraît la première livraison des Illuminations. « ... m’ont révélé le surnaturel » (raconte Claudel).

Une révélation suivie de la Saison en Enfer.

Impulsion essentielle. Claudel parle de l’influence de Rimbaud sur son travail.

Pour Henri Guillemin, le festin ancien dont parle Rimbaud représente le paradis perdu.

Henri Guillemin : « Rimbaud, c’est quelqu’un que Dieu ne laisse pas tranquille ».

Rimbaud ou le retour aux choses mêmes (phénoménologie de Husserl).

[J’ai pris le jour pour la nuit et je me suis repu de l’heure où les roturiers paissent dans les champs de leurs insomnies]

Rimbaud nous invite à accepter/accueillir ce qui nous échappe, ce qui se dérobe. A vivre dans le compagnonnage de ce que nous ne comprenons pas.

A accepter l’indicible.

Plus de mots = fin de la poésie.

C’est le poète qui, après avoir réglé la question de la forme, désintègre les mots mêmes. L’aventure du langage poussée à son point ultime. Au-delà : la destruction et la mort.

« Encore tout enfant, j’admirais le forçat intraitable sur qui se referme toujours le bagne » : Rimbaud, lecteur de Victor Hugo. Le forçat intraitable dont il parle est probablement Jean Valjean.

[Revenir sur la totalité du paragraphe] Le forçat intraitable : peut-être une représentation symbolique de la place du poète dans le monde ? A étudier.

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.