Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Littérature/s > Claude Simon > Crinière au vent

Crinière au vent

lundi 21 décembre 2015, par Serge Bonnery

En février et mars 1958, paraissait en deux livraisons dans la revue Les Lettres Nouvelles de Maurice Nadeau, un texte de Claude Simon intitulé Le Cheval. Il raconte l’itinéraire d’un cavalier rescapé de la bataille des Flandres qui, au printemps de 1940, vit l’armée française écrasée par la Wehrmacht.

La réédition de ce récit est « un acte juste et nécessaire », écrit dans sa postface Mireille Calle-Gruber, biographe de Claude Simon etqui a consacré de nombreuses études à l’écrivain. En effet, il constitue « le premier jalon d’une écriture qui n’a eu de cesse, ensuite, de recomposer » l’histoire de ce cavalier qui fournira la trame du grand roman paru en 1960 aux éditions de Minuit, La route des Flandres.

Il serait faux de considérer Le Cheval comme un brouillon de ce livre qui a fait la notoriété de son auteur couronné par le prix Nobel de littérature. Ce récit est bien plus qu’un « bout d’essai » de la part d’un écrivain qui se cherche.

Claude Simon avait publié son premier roman en 1945. A la fin des années 50, il n’est plus un écrivain débutant mais émerge alors de son travail une écriture qui s’invente dans son propre mouvement et ouvre la voie à l’œuvre que, depuis, nous savons immense.

Les lecteurs de Claude Simon découvriront ou redécouvriront Le Cheval restitué ici « dans son intégrité et son intégralité », c’est-à-dire selon la forme voulue par son auteur d’après les jeux d’épreuves conservés à la bibliothèque Jacques Doucet.

Précieuse réédition donc, et qui procure cet incomparable plaisir de lire réservé à qui se laisse emporter, crinière au vent, par la prose inimitable de Claude Simon.


Le cheval, de Claude Simon. Postface de Mireille Calle-Gruber. Les éditions du Chemin de Fer. 94 pages, 14 euros.

A lire aussi sur L’Epervier Incassable : "Claude Simon, foncièrement libre", entretien avec Mireille Calle-Gruber.

<

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.