Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Textures > Travaux > Les pas perdus

Les pas perdus

jeudi 5 février 2015, par Serge Bonnery

[Je cherchais à mettre des mots sur un besoin de silence. Paradoxe que seul, peut-être, le poème peut affronter. Mais de poème, point sous la plume. Temps de silence. Temps de latence d’après la mort qui vous laisse en état de solitude absolue. Donc, j’ai cherché dans l’avant. Quelque chose. Une matière première. Celle qui, entreposée là, acceptera de se laisser dire. Quand j’écris, il m’arrive souvent de me dire : un jour qui sait... Jamais encore, à quoi bon... Alors, ceci, d’après un premier état daté de 2010... Dans les pas de ceux qui ont su nous aimer et qui, à travers cet amour, continuent d’être malgré le rien, le néant et la mort. Le poème s’intitule Les pas perdus. Je ne sais pas pourquoi].

Premier état (2010)

le regard nu
sur le bout de la langue

les pas perdus
sur des traces en vérité

autour de la pendule
le mouvement
lent des étoffes en paix

tout ce qui me dément
et lentement s’écoule
au bas du monde

sous le fleuve inaperçu

Nouvelle version (janvier 2015)

Le regard sur le bout de la langue
les pas perdus
dans le mouvement de l’étoffe

tout ce qui lentement s’écoule
sous le fleuve entrevu

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.