Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > à propos

à propos

mercredi 11 décembre 2013, par Serge Bonnery

Intention

"Ce que j’écris n’est pas écrire, c’est se préparer à écrire quelque jour impossible", disait Paul Valéry dans Ego Scriptor.

Ce site, né le 9 janvier 2014 après deux mois de préparation, a été entièrement conçu et réalisé par Joachim Séné via rature.net. Il prend la suite du blog L’Epervier Incassable toujours consultable ici pour ses archives, en attendant une mise en ligne complète des textes.

Le site web a une fonction : témoigner de mes incursions d’écriveur – au sens donc que Paul Valéry donnait à ce néologisme – en web littérature. Une écriture - sur le mode du work in progress – dans le tâtonnement de l’instant. Lecteur, je suis attiré par les carnets/journaux d’écrivains. L’envers du décor. Ce que la pratique du web m’amène : le partage dans l’obligation de faire (poeien), la possibilité pour l’écriveur d’avancer en se défaisant du "fait" qui, une fois publié, ne lui appartient plus en propre, pratique qui, en ce qui me concerne, constitue un véritable aiguillon dans le travail.

"Ce que j’écris n’est pas écrire…"

Le titre L’épervier incassable est emprunté à un poème d’André Breton (recueilli dans Clair de Terre).

Une bio vite dit

Né à Carcassonne en 1961, Serge Bonnery a vécu son enfance dans le Minervois, au cœur d’un vignoble de plaines et de coteaux. Entré en poésie dans le voisinage essentiel de Joë Bousquet, il ancre son écriture dans les lumières et les paysages méditerranéens.
Il a notamment publié des textes poétiques dans les revues Friches, La Sape, Parterre Verbal et Lieux d’être ainsi qu’aux éditions La Porte. Ses proses ont été publiées aux éditions L’Amourier et Le Temps qu’il Fait.
Membre fondateur du Centre Joë Bousquet et son temps installé dans la maison du poète, à Carcassonne, il en est actuellement le président. Il participe, à ce titre, à l’organisation d’expositions, de rencontres et de lectures illustrant les relations entre l’écriture littéraire, la poésie et les arts plastiques.
Serge Bonnery exerce en outre la profession de journaliste. Il vit et travaille à Perpignan (Pyrénées-Orientales - France).

< >

Forum

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.