Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Archives

  • 2018
    • janvier
      • Dans le corps de nos langues
        29 janvier, publié dans > Le blog/journal
        Rares sont les écrivains qui ne parlent pas de leur travail. De la manière dont ils se frottent à l’écriture. Et au fond, ils finissent tous par parler de leur langue, dans leur langue. Beaucoup plus (...)
      • Entités mystérieuses
        26 janvier, publié dans > Ecriture/s > Phragmes
        " J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages ! ". Charles Baudelaire. L’Etranger (in Le Spleen de Paris). Je regarde souvent les nuages. Leur immobilité me (...)
      • Une réalité augmentée
        24 janvier, publié dans > Ecriture/s > Phragmes
        Qu’est-ce qui peut nous assurer que ce qui nous arrive a bien lieu ? Que nous ne traversons pas un rêve. Que ce que nous voyons du monde n’est pas l’image que nous fabriquons de lui à des fins (...)
      • Il y a # 9
        22 janvier, publié dans > Ecriture/s > Séries > Il y a
        Il y a : une tasse aussi appelée « mug », remplie d’une tisane au goût verveine, décorée en son pourtour d’une ânesse caressant de son museau le dos de son ânon. Sur sa droite, posé comme (...)
      • d/écrire
        22 janvier, publié dans > Ecriture/s > Phragmes
        Inventaire. Répertoire. Listes. (On dit que Rimbaud, pour l’écriture de ses poèmes, procédait par listes. Il listait des mots, comme les peintres disposent des couleurs sur leur palette, A noir, E (...)
      • La génétique des murs
        19 janvier, publié dans > Ecriture/s > Phragmes
        « Nous devons purifier l’imagination, en faire un instrument pour saisir la vie telle qu’elle est, c’est-à-dire débarrassée de l’idée que nous nous faisions d’elle. Il faudra être vrais, de cette vérité (...)
      • « Retenir quelque chose »
        13 janvier, publié dans > Ecriture/s > Phragmes
        Nous vivons entourés de rien. Les yeux rivés au sol. Je ne suis pas en mesure d’appréhender ce rien car je suis incapable de le décrire. Face au mur. La tête dedans. Je peux essayer de me (...)
      • Le réel m’échappe
        12 janvier, publié dans > Ecriture/s > Phragmes
        Parfois, je me sens griffé par le sens que la morale m’impose. Ici, il faut parler. Surtout pour ne rien dire. Ici est un lieu neutre. Sans odeur. Conforme et immature. Poussé à l’extrême, (...)
      • Une langue poélitique
        11 janvier, publié dans > Ecriture/s > Sur la langue
        Dès les années 30, le chanteur protestataire américain Woodie Guthrie inscrivait sur toutes ses guitares : « This machine kills fascists » (Cette machine tue les fascistes). Avec des notes posées sur (...)
      • Une langue sous la langue
        10 janvier, publié dans > Ecriture/s > Sur la langue
        « A toutes les conversations au coin de feu télévisées, chacun devrait répondre par un colis de merde expédié au grand merdeux de l’Elysée. Qui récupérerait ce langage-là ? » Dans son texte L’outrage (...)

      |