Les cahiers de Serge Bonnery

Accueil > Archives

  • 2017
    • décembre
      • Dernier état
        16 décembre, publié dans > Chantiers > Journal hétéroclite
        14 décembre 2017. Je déambule au milieu de formes inaccomplies que je tente de polir au mieux de mes capacités du moment. J’éprouve le sentiment d’une lutte inégale avec une matière dont l’écriture (...)
      • Soir de fête
        15 décembre, publié dans > Ecriture/s > Poèmes
        I dans le silence du miroir je contemple ta silhouette ma main s’approche de tes seins dans le miroir le nu rayonne II quand le ciel prendra feu tu te lèveras pour donner l’aumône au (...)
      • Le prix de ma liberté
        14 décembre, publié dans > Chantiers > Journal hétéroclite
        13 décembre 2017. Je poursuis une trajectoire incertaine dépourvue de tout fondement. « Si j’ai le droit de dire (…) c’est que ces étrangers (…) croyaient en la justice ». Phrase construite à partir (...)
      • Une percée dans le brusque
        8 décembre, publié dans > Chantiers > Journal hétéroclite
        « C’est toujours à ras de terre que naissent les poèmes ». Alain Freixe, A la belle matineuse (in Contre le désert, éditions de l’Amourier). Des vaches paissent dans le brouillard aux portes d’un (...)
      • La hantise des grottes
        7 décembre, publié dans > Chantiers > Journal hétéroclite
        J’espère que la nuit sera moins froide que les extases qui exaspèrent le passant considérable (ou pas). Aujourd’hui, rien n’avance. Je me perds. Ebauché un plan. Griffonné un semblant de ligne. Fil (...)
      • Pourquoi Rimbaud
        6 décembre, publié dans > Chantiers > Journal hétéroclite
        Dans le premier cahier de son journal (nouvelle traduction de Laurent Margantin), Kafka écrit : « J’aurais aimé, j’aurais préféré être ce petit habitant des ruines brûlé par le soleil ». Je pense à (...)
      • Langue fossile
        2 décembre, publié dans > Ecriture/s > Phragmes (sur la langue)
        Je me suis surpris à sonder le sol autour de moi dans l’espoir un peu fou, je l’avoue, que surgisse d’entre les touffes affolées par les bourrasques, quelque objet d’un jadis qu’un miracle de la nature (...)
      • Langue errante
        1er décembre, publié dans > Ecriture/s > Phragmes (sur la langue)
        J’appelle phragmes des morceaux de langue prélevés dans une ébauche, un en cours ou tombés seuls, à même le sol, dans l’élan. Phragmes / Fragments d’une matière vagabonde en quête de sa forme. Amas de (...)